Daniel NASSEN


Belge, né le 24/11/1966, 6 années au RWDM, saisons 1992-1997, 188 matches (176 en D1, 11 en CB, 1 en CE), 0 but.

Daniel Nassen restera à coup sûr un des joueurs les plus sous-estimés, mais aussi un des plus précieux qu'a connu la D1 dans les années '90. Originaire de Spouwen, cela faisait déjà quelques années bien révolues que ce diplômé en comptabilité et fiscalité était devenu un titulaire indiscutable au sein de la défense centrale du Standard quand, on ne sait trop bien pourquoi, le manager Roger Henrotay décida de s'en passer contre toute attente. Jeté comme un kleenex après 8 ans de bons et loyaux services ! Le RWDM, pour une fois, fut le premier sur le coup et Daniel signa très vite son contrat, nous n'allions jamais nous en plaindre, que du contraire ! Il doit sans doute s'agir du meilleur garde-chiourme ayant officié sous notre vareuse : il alliait sobriété, comportement irréprochable et régularité. Il fut le maillon fort de nos célèbres charnières défensives tantôt avec les De Vriese et Lorincz, ensuite avec les Grujic et Vandersmissen. Il passa finalement 6 grandes et belles années au Machtens et fut même élu meilleur joueur du club en 1992.

Il entama donc tout naturellement le premier match de la saison 1992 en tant que titulaire, le 18 août 1991 avec une victoire contre Beveren, 1-0. Dès cette première année, il prit part à pas moins de 32 matches sur 34, affichant dès le début son aspect métronome. Il se permit même le grand chelem en 1993 en participant à nos 35 matches officiels (34 en championnat et 1 en Coupe). En 1994, une petite blessure ne lui permit d'en être " que " pour 28 matches de championnat et 4 de Coupe (dont l'aller-retour de cette foutue demi-finale !). En 1995, toujours contrarié dans sa chair, Daniel ne put honorer du mieux la première saison de Maître René Vandereycken vu qu'il ne presta que 19 matches de D1. Mais, débarrassé de ses pépins physiques, il accomplit ensuite une fabuleuse saison 1996 qui nous vit retrouver l'Europe contre toute attente en fin de saison pour un dernier petit point arraché au Temple devant l'ogre de St Guidon. Il y eut cette année-là pléthore de joueurs défensifs dans le noyau de René (Laeremans, Grujic, Vandersmissen, Camus, Rouyr, Jacob, Demets, Bakalli, Vergueitchik et bien sûr Daniel), mais il prit part à 32 des 34 matches, devenant le joueur le plus capé de la saison. Il cadenassa tellement bien tous les angles pour les attaquants adverses réduits au silence que, à notre grande surprise, nous possédâmes cette saison-là la défense la plus hermétique de la D1 tout en terminant 4ème… un énorme exploit s'il en est ! La saison 1997 ne fut sans doute pas la plus enthousiasmante au niveau du championnat domestique qui nous vit chuter au 16ème rang de la hiérarchie, mais elle nous permit de jouer la Coupe d'Europe (pour la dernière fois) contre Besiktas et nous gagnâmes à Anderlecht sans qu'ils puissent nous rendre la pareille ensuite chez nous (0-1 Papy Guy et 0-0 at home). Daniel prit à nouveau part à 31 matches de championnat, mais malheureusement ne put jouer que le match aller contre Besiktas. Il presta donc son dernier match sous nos couleurs le 18 mai 1997 lors de l'avant-dernière rencontre à Gand (défaite 2-0) où, blessé, il dut quitter le jeu à la 25ème.

Arrivé en fin de contrat, Daniel aurait certes dû resigner pour nos couleurs, mais étant comme Sœur Anne et ne voyant rien venir, il dut à contre-cœur signer à Lommel où il presta encore 5 belles saisons avant de finir sa carrière de joueur à Visé et à Millen (Promotion). C'est tout naturellement que ce sage intelligent se dirigea vers la carrière d'entraîneur. Il fit ses premiers pas de "trainer" à Orbeek en P1 Brabançonne avant de permettre aux Sucriers de Tirlemont d'être champion de D3 en 2006... et il les drive toujours en D2 en 2009. Mais Daniel porte également une autre casquette que celle d'entraîneur puisque, peu après sa retraite sportive, il endossa l'uniforme de postier (debout à 3h du mat) sur les conseils de Patrick Schoten (ex-Antwerp) et distribue le courrier très tôt le matin dans Hasselt avant d'aller entraîner au stade de Tirlemont… de très longues journées en perspective pour le toujours sympa et discret Daniel !

<< Cliquez sur les maillots >>

Maillot offert par Frédéric Pierre.