Jonathan BUTERA


Belge, né le 14/05/1980.
5 années au RWDM, saisons 1998-2002, 118 matches (25 en D1, 86 en D2, 6 en CB, 1 en CL), 11 buts (2 en D1, 8 en D2, 1 en CB).
1 année au FC Molenbeek Brussels Strombeek, saison 2003, 23 matches (23 en D2), 3 buts (3 en D2).

D'origine Italienne qu'il tient de son père Pascal, Jonathan " Jona " Butera restera sans doute à jamais un des joueurs les plus polis, respectueux, passionnés, disponibles et sympathiques qu'il m'a été donné de croiser au Machtens. Jeune issu de notre vivier, il ne connut pas d'autre club avant notre radiation en 2002. Il traversa toutes les catégories d'âge avec cette étiquette très dure à porter de premier de classe. Tout le monde avait toujours vu en lui notre futur meneur de jeu, tant son style coulé et technique ressemblait à s'y méprendre à celui d'un Patje Thairet.

Il fit sa première apparition sous le maillot coalisé lors d'un dur déplacement à Sclessin le 25 avril 1998 qui nous vit défait 4-0. Il y doubla son pote de catégorie d'âge Wesley Sonck à la 73ème minute alors que le score était déjà acquis. Une quinzaine de jours plus tard, suite à un nul au Stade du Pays de Charleroi lors de l'avant-dernier match de la saison, nous étions dégradés en D2… avouons que comme ambiance de début de carrière on faisait aisément mieux. Le 10 mai 1998, lors de l'ultime joute, on eut droit à une passation de pouvoir entre Guy Vandersmissen (qui arrêtait sa carrière de joueur) et Jona (qui lui la commençait). Après avoir donc doublé Monsieur Guy, Jona nous laissa entrevoir de très belles choses pour sa première dans son jardin du Machtens. Il délivra même un caviar à Sonck qui ne se priva pas pour porter le score à 5-1 contre Lokeren. Lors de la saison 1999 où toute l'équipe avait été bâtie pour remonter au plus vite, malgré la désastreuse septième place au final, Jona fit tranquillement son trou en prestant pas moins de 19 rencontres avec même un but le 21 avril 1999 contre Cappelen (victoire 2-1). Vu le gâchis humain et financier de la saison antérieure, les dirigeants jouèrent la carte de leurs nombreux et talentueux jeunes… mais un seul y presta l'intégralité des 34 matches de championnat : Jona ! Pour compléter le tout, il prit également part aux trois matches de Coupe de Belgique ainsi qu'au seul de l'éphémère Coupe de la Ligue : 38 matches officiels sur les 38 possibles, excusez du peu ! Il trouva également le chemin des filets à 4 reprises avec une toute belle égalisation sur le fil au Bosuil (2 octobre 1999), le premier but contre Roulers (3-0 le 9 octobre 1999), contre Courtrai (2-1 le 6 novembre 1999) et contre Tirlemont (3-0 le 15 janvier 2000) : amusant de constater que tous ses buts rapportèrent des points. Cette année-là aurait toujours dû nous valoir une participation au tour final de D2 : il nous fallait juste une victoire sur les trois derniers matches de championnat, et elle ne vint jamais. Jona s'était très facilement mué en pourvoyeur officiel d'assists pour Yves Buelinckx. Les jeunes avaient montré de belles choses qu'ils allaient matérialiser la saison suivante via une superbe remontée lors d'un haletant tour final de D2. Jona n'y fut à nouveau pas pour rien vu qu'il officia lors de pas moins de 33 matches (sur 34) de championnat et 5 (sur 6) du tour final. Il fut donc à nouveau le joueur le plus capé du noyau en 2001. La D1 lui retendait donc les bras, à lui qui y avait déjà goûté 3 ans plus tôt avec deux capes. Emilio Ferrera lui préféra toutefois plus souvent de vieux routiniers comme Ramcic ou Temmerman, et il faut aussi avouer que sortir un Marius Mitu en forme continentale de l'équipe tenait de tout sauf d'une sinécure. Toutefois, il presta quand même 23 matches en D1 tout en y inscrivant ses 2 premiers buts. Qui ne se souvient pas de ce splendide but contre les Loups le 27 octobre 2001 et de la photo d'un Jona accroché aux grilles qui s'en suivit ? Don Emilio sortit son seul attaquant aligné (Kolotilko) à la 70ème pour faire monter Jonathan au jeu. Le public pestait devant ce manque d'audace car tenir le 0-0 chez nous contre les Loups, ça n'avait rien d'un exploit ! Jona, lui, n'en eut cure et alla se placer aux avant-postes ; il ne lui fallut que dix minutes avant de mettre Siquet dans le vent et de battre du gauche le portier adverse pour nous donner la victoire par le plus petit écart ! Il scora encore le 25 novembre 2001 pour sauver l'honneur contre Genk (2-5). Il fit sa dernière apparition sous notre vareuse le 24 mars 2002 au Tivoli Louviérois et ne participa plus aux 6 dernières joutes.

Suite à la radiation de son club de toujours, il se retrouva aussi, comme bon nombre de jeunes, dans l'expectative. Il rallia finalement le KFC Strombeek en D2 lors du 4ème match de la saison, juste avant que le club ne revienne au Machtens sous l'appellation du nouveau projet FC Molenbeek Brussels Strombeek. Il n'y passa malheureusement qu'une seule saison, car il était devenu très difficile pour un jeune joueur de surnager au sein d'une équipe et d'une direction en pleine construction qui se cherchaient à tous les niveaux. Il prit tout de même part à 23 matches tout en scorant à 3 reprises. Son premier but tomba lors du premier déplacement des Bxl Boys avec ceux de Strombeek, à Hamme le 22 septembre 2002 lors d'une plantureuse victoire 1-4 où Jona retrouva avec joie son goal-getter préféré Yves Buelinckx : tout un symbole ! Il atténua aussi le score à Eupen lors d'un match de foot-tennis (6-3) et égalisa lors de l'antépénultième journée contre Eupen (1-1). Ayant alors reçu son bon de sortie comme les trois-quart de l'équipe (une habitude chez notre bouillant JV !), il trouva refuge avec son pote Afrim Salievski au Vigor Hamme où il évolue depuis juillet 2003. Totalement épanoui dans sa vie grâce à son nouveau rôle de chef de famille, Jona garde toujours l'œil qui brille quand on évoque ces quatre lettres magiques : RWDM !

Après 5 saisons pleines de 140 matches de D2 et 10 réalisations, Jona quitta Hamme pour le club de Willebroek-Meerhout en D3.

 

<< Cliquez sur les maillots >>

Maillot offert par Jonathan Butera.