Jürgen VAN DER VELDE

 


Belge, né le 09/02/1977, 5 années au RWDM (saisons 1995-1999), 8 matches officiels (5 en D1, 1 en D2, 2 en CL).

 

Citoyen de Meise, à quelques encablures de Grimbergen (et de Strombeek), c'est tout naturellement là que Jürgen signa sa première carte d'affiliation alors qu'il affichait à peine sept printemps. Son tout premier entraîneur ne fut d'ailleurs autre que… son père ! Il demeurera finalement 4 saisons au FC Meise qui militait alors en P3. Il s'affilia ensuite durant 3 saisons au RC Malines (1988-1990) avant de revenir une saison à Meise. Il poursuivit ensuite son chemin au SK Londerzeel (1992-1994) où son entraîneur, un certain Herman Van Holsbeek, le titularisa pour la première fois le jour de son seizième anniversaire. Herman ne le perdit point de vue lorsqu'il devint directeur commercial au Stade Machtens et le renseigna aux recruteurs Molenbeekois. Ces derniers n'éprouvèrent aucune difficulté à le convaincre de se lier avec le RWDM à l'aube de ses 18 ans et de la saison 1995. Ses humanités terminées avec succès, le jeune Jürgen allait s'offrir une année sabbatique avant de continuer des études supérieures à la KUL, cela afin de se consacrer entièrement au football et percer au plus haut niveau avec le club Molenbeekois. Il passa cette saison 1995 entre l'équipe junior et les réserves à parfaire son écolage.

Alors qu'il n'était à l'origine que quatrième gardien dans la hiérarchie, derrière l'indéboulonnable Dirk Rosez, son éternel second Wilfried Godard et le jeune Edwin Stegeman, le junior Jürgen Van Der Velde allait toutefois fêter sa première cape en D1 lors de la saison 1996. Dirk Rosez, blessé, avait bien dû laisser sa place à sa doublure Wilfried Godard lors d'un déplacement à l'Antwerp en ce 23 décembre 1995, mais il allait lui aussi se blesser (élongation) dès l'entame du match sur l'action qui permit à Porte de porter le Great Old aux commandes. C'est ainsi qu'après avoir déjà presté la veille avec les réserves, Jürgen, à la veille de la Noël, remplaça Wilfried au pied levé dès le quart d'heure, se montrant intraitable, sûr de lui et efficace sous un déluge pluvieux et un terrain rendu très lourd. Il annihila avec classe tous les assauts adverses au Bosuil avant de savourer l'égalisation d'Harold Deglas. Cette première cape en D1 restera toujours comme son meilleur souvenir : en effet, à l'époque, Jürgen était un fan de l'Antwerp comme beaucoup de membres de sa famille, c'est dire si débuter là-bas lui procura une fantastique extase ! Dirk et Wilfried remis sur pieds, Jürgen n'apparut plus lors de cette magnifique saison qui nous vit, contre toute attente, décrocher un ticket européen. Impliqué intégralement dans le club, il assista même Eric Deleu dans sa Keeper's School tous les lundis, où il prit à coeur son rôle (prémonitoire) d'enseignant.

Toujours barré par les Rosez et Godard, Jürgen ne put prendre part à aucun match officiel lors de la saison 1997, mais parapha tout de même un nouveau contrat portant sur 3 saisons. C'est finalement lors de la saison suivante qu'il allait le plus prester. Mais c'est sa première apparition, en ce fantastique 16 août 1997, qui restera à tout jamais gravée dans nos mémoires et nos cœurs. On jouait depuis 78 minutes au Parc Astrid et nous tenions toujours le 0-1 de la victoire (Haydock à la 9ème), lorsque Dirk Rosez se blessa au tendon d'Achille. Jürgen se vit donc offrir la délicate tâche de garder ses filets inviolés lors de ces 12 dernières minutes face à notre ennemi héréditaire. Il remplit cette mission à merveille puisque nous l'emportâmes 0-2 lors de cette joute devenue également célèbre à cause de ses 4 changements (lorsque Daniel Renders remplaça Sabbadini par Vanderbiest à l'ultime seconde). Jürgen Van der Velde fêta sa toute première titularisation lors d'un périlleux déplacement à l'Olympiapark du Club de Bruges le 21 septembre 1997 lorsqu'il suppléa un Dirk Rosez souffrant de la nuque. Il excella dans les buts durant toute la première mi-temps mais ne put hélas que constater les dégâts en seconde armure : 4-0. Il participa ensuite aussi à l'intégralité du match de l'éphémère Coupe de la Ligue au Daknam de Lokeren. Jürgen doubla une nouvelle fois Rosez lors d'un nouveau déplacement au Bosuil le 14 novembre 1997. Rentré à la 77ème, Jürgen dut déployer tout son talent afin de préserver notre avantage au marquoir (3-4) lors de ce match interminable que nous finîmes à neuf, Demets et Sabbadini étant exclus. Cinq jours plus tard, Jürgen fut à nouveau titularisé contre les Lierrois qui nous offrirent une leçon de réalisme et de puissance : 0-3. Jürgen ne s'en doutait pas encore, mais il s'agirait là de son ultime cape en Division 1 Belge. Durant ce laps de temps, Jürgen Van der Velde fut également sélectionné à dix reprises en sélection nationale espoirs où il affronta notamment les Français Henry, Trézéguet, Sylvestre et Landreau lors d'un fameux tournoi aux Iles Canaries.

Rétrogradé en fin de saison 1998, le RWDM laissa partir Rosez, ce qui fit logiquement gagner une place à Jürgen dans la hiérarchie spécifique des gardiens. Hélas pour lui, en cette saison 1999, il dut également subir la concurrence d'un autre jeune gardien qui faisait son trou : Tom Meyers. Il ne jouera finalement qu'un morceau de match cette année-là… son traditionnel match à l'Antwerp ! Il remplaça Godard à la 51ème le 20 février 1999 alors que le score affichait 1-0 et garda ses filets intacts pour ce qui demeurera sa toute dernière prestation sous notre vareuse en compétition officielle.

A l'aube de la saison 2000, il n'eut pas la patience d'attendre son heure et fut malheureusement versé dans le noyau C en compagnie de nos ronflants comme Dirk Van Gronsveld et Marino Sabbadini. Il y restera cinq longs mois avant de rejoindre Fredje Vanderbiest à l'Union, mais quelques errements administratifs de notre président De Prins lui interdirent de pouvoir prendre part aux joutes officielles des jaunes et bleus. Ne désirant en aucun cas rester sans solution professionnelle (autre que le foot s'entend), Jürgen ajouta deux cordes à son arc en menant conjointement à terme son graduat en électronique et ingéniorat technique au cours du soir à Anderlecht ainsi que sa licence en informatique à la KUL. Avide de savoir et de connaissance, Jürgen enchaîna alors une maîtrise de cinq longues années en perfectionnement du Chinois Mandarin, ce qui lui permet d'être compris par plus de 90% de l'ethnie chinoise. Et dire que certains s'imaginent toujours que les footballeurs n'ont rien dans la tête : quel magnifique contre-exemple que Jürgen Van der Velde !

Ensuite, son parcours fut tout aussi diversifié que mouvementé. Il releva tout d'abord le défi du FC Ath en Promotion pour la saison 2001 : l'ambiance y fut fantastique avec les anciens Serésiens Lukaku et Edmilson sous les ordres de Georges Heylens. Ils accrochèrent bien le tour final mais ne purent accéder à l'étage supérieur. En 2002, il se rapprocha de son domicile en signant en Promotion B à Grimbergen où il joua littéralement de malchance. Après quelques mois, grâce au piston d'un ancien collègue anglais du FC Ath, il fut courtisé par le club de Cambridge United (D3 anglaise), y passa des tests on ne peut plus concluants et devait y signer un contrat lucratif qui lui aurait également permis d'intégrer la célèbre université locale en vue d'y continuer son cursus. Hélas, lors de son dernier match avec Grimbergen, contre Diegem, il se déchira malencontreusement la cuisse lors d'un banal dégagement, ce qui mit fin à son rêve. En 2003, il rejoignit, avec Chris Porte, l'ambitieux Beringen entraîné par Pier Janssen, mais de récurrents problèmes financiers se firent bien vite ressentir. Il se lia ensuite pour deux saisons (2004-2005) avec le Bocholt VV en Division 3B où ils accrochèrent la quatrième position. En 2006, il retrouva ses anciens collègues David Rimbold et Adrian Bakalli au sein de la KFC Rhodienne-Verrewinkel en Promotion B, avant de rejoindre le SK Beersel en P1 Brabant où il entame sa seconde saison en 2008.

A l'heure actuelle, Jürgen consacre quatre soirées de sa semaine (déjà fort bien garnie) au football qui constitue toujours pour lui une véritable passion. Il est sûr d'encore valoir largement le niveau de la D3 à l'aube de ses 30 ans, mais concède de bonne grâce qu'il ne pourrait offrir plus de temps à son sport. En effet, non content d'être professeur à temps plein à la Vrij Technisch Instituut de Leuven, il a également créé sa propre société et répond donc à la fonction d'Executive Manager Consultants chez Upworld. Il y crée et développe de nouvelles idées en gadgets électroniques, en robots ménagers ou professionnels et en produits high tech pour articles low coast en Belgique, avant de les faire fabriquer en Chine. Polyglote émérite (il pratique le néerlandais, le français, l'anglais, l'allemand et le chinois mandarin avec la même aisance... comme son répondeur téléphonique l'atteste d'ailleurs), il se rend très fréquemment en Chine afin d'y rencontrer ses quatre associés autochtones et mettre au point leurs nouveaux investissements. Vous aurez donc également bien compris que Leentje (sa fiancée depuis 1999) est toujours ravie de voir Jürgen enfin franchir le seuil de leur domicile à Louvain…

<< Cliquez sur les maillots >>

Maillots offerts par Jürgen Van der Velde.