Nenad STOJANOVIC

 

Serbe, né le 22/10/1979, 1 année au FC Brussels, saison 2007, 13 matches (12 en D1, 1 en CB), 1 but (1 en D1).

 

Né Yougoslave le 22 octobre 1979 à Belgrade (qui deviendra plus tard la capitale de la Serbie), l'orthodoxe Nenad Stojanovic s'inscrivit dès ses 9 ans au club phare de la capitale, l'Etoile Rouge de Belgrade. Il y demeurera jusqu'en juin 1998 et se lia ensuite avec un club Bosniaque de Premier League, le Leotar Trebinje, avec lequel il prestera 7 matches. Entre 2000 et 2002, il fréquenta pas moins de trois clubs de Division 2 Yougoslave (Jedinstvo Ub, FK Mladost Apatin et le FK Novi Pazar) pour lesquels il jouera 32 rencontres assorties de seulement 2 buts.

Pour la saison 2003, les championnats Croates et Serbes (+ Monténégro) furent scindés et Nenad " Purke " (" raisin rouge " étant son surnom en Serbie) rejoignit alors la toute nouvelle Meridian Superliga (D1 Serbe) sous le maillot du FC Zeleznik de Belgrade pour lequel il prestera 20 rencontres et s'affirma dans les rectangles adverses avec ses 11 réalisations. Il tapa alors dans l'œil du riche voisin et put resigner en tant que professionnel chez son club formateur, l'Etoile Rouge de Belgrade. Il y restera finalement 18 mois entre juin 2003 et janvier 2005, le temps pour lui d'étoffer sa carte de visite avec 26 matches, 9 buts et un doublé coupe-championnat.

C'est donc début 2005, lors du célèbre mercato hivernal, que Nenad Stojanovic découvrit le championnat de D1 Belge puisqu'il se lia avec le KRC Genk. Son premier match fut d'ailleurs un certain Genk - FC Brussels (3-1) ! Les saisons 2005 et 2006 furent fructueuses pour le Serbe qui devint une des coqueluches du public Limbourgeois avec ses 33 joutes agrémentées de 11 buts. Il y eut ensuite un clash avec son entraîneur Hugo Broos vu que ce dernier déclara tout de go ne plus vouloir compter sur le prolifique gaucher en vue de la saison 2007 et le plaça dans le noyau B pour 3 mois sans aucune raison apparente. Le trop gentil Nenad se ressourça alors familialement auprès de sa femme Jelena et de ses jumelles nouvellement nées, Tea et Mia !

Suite à l'arrivée des Bosnjak et Ljubojevic au Fenixstadion, Nenad comprit bien vite qu'il lui faudrait vraiment changer d'air s'il voulait encore se mettre en évidence sur les pelouses de notre royaume. Johan Vermeersch s'était déjà longuement renseigné sur Nenad auparavant (tout comme le GBA, Zulte-Waregem, Lokeren et quelques cercles Hollandais), mais c'est finalement le 31 août 2006, lors du dernier jour du mercato estival, qu'il se lia pour deux ans et demi avec le FC Brussels, un club qu'il estima aussi ambitieux que lui ! Il reçut alors le pesant challenge de remplacer dans nos cœurs un autre ancien transfuge Genkois, Igor De Camargo (qui lui avait d'ailleurs chaudement recommandé de signer au Machtens)… mais il était loin d'en posséder les mêmes qualités intrinsèques, vu que lui ne devient utile pour son équipe qu'en possession de balle ! Habitué au numéro 7 (déjà pris depuis 5 ans par Christ Bruno), il demanda alors de porter la vareuse 33 en hommage à son pote Dragan Mrdja qui arborait ce chiffre dans quasi tous ses clubs !

Arrivé en condition physique précaire (il accusait un surpoids non dissimulable), il avertit bien tout le monde qu'il faudrait patienter quelques semaines avant qu'il ne retrouve le bon rythme ainsi que toute sa force de pénétration et de frappe. Son entraîneur Albert Cartier le titularisa cependant dès le match suivant, le 5ème de la saison en ce 9 septembre 2006. Il participa ainsi à la première heure de jeu contre le GBA (défaite 1-2). Il allait alors prester 7 rencontres de suite sans jamais parvenir à se mettre au même niveau physique que ses coéquipiers. Traînant son indolence et son ennui, il revenait sans cesse rechercher le ballon dans le rond central alors qu'il est l'archétype même du joueur de rectangle adverse… il ne trouva donc pas le chemin des buts lors de cette période. Laissé ensuite au repos forcé pour les deux matches suivants nous séparant de la mi-championnat, Nenad Stojanovic refit son apparition au Freethiel le 25 novembre lorsqu'il doubla Andersen à la 69ème minute. Il nous offrit alors ce qu'on attendait de lui depuis 3 mois : des déboulés rageurs, des dribbles chaloupés, des frappes de mule et… un but 4 minutes à peine après sa montée au jeu à Beveren ! Cela aurait pu (et dû) être son vrai départ chez nous mais finalement son but ne fut pas victorieux puisque Beveren égalisa par la suite. Il presta également les 4 joutes suivantes et semblait bien revenir dans le coup… quand notre direction décida déjà de le renvoyer dans le noyau B et de s'en séparer quatre bons mois après son arrivée… notre président ayant jeté son dévolu sur un certain Sambegou Bangoura ! Accusant moralement le coup, Stoja, qui s'était remarquablement intégré auprès des Bxl Boys (il devint même le " parrain " de notre lieu de rendez-vous habituel, le Nouveau Daring !), se résolut donc à prendre son bâton de pèlerin et passa divers tests dans des pays lointains.

Il trouva finalement son bonheur en signant au FK Luch-Energia Vladivostok, en D1 Russe. Son dernier match sous nos couleurs restera donc à jamais notre déplacement en terres Montoises le 20 janvier 2007 lorsqu'il céda sa place à Zola Matumona lors de la 49ème minute (1-1). Annoncé comme le messie, Stoja n'avait finalement scoré qu'à une reprise en douze rencontres, mais reconnaissons honnêtement que le rôle d'attaquant au FC Brussels reste un rôle très ingrat : tous s'y sont cassés les dents… excepté Igor De Camargoal !

<< Cliquez sur les maillots >>

Maillot offert par Albert Cartier.