Yves DEGREEF

 

Belge, né le 26/01/1962, 7 années au RWDM, saisons 1981-1987, 178 matches (136 en D1, 28 en D2, 14 en CB), 27 buts (16 en D1, 10 en D2, 1 en CB).

Enfant du Racing White comme Rudy Cossey, Yves fit toutes ses classes au RWDM avec les Daringmen Thairet et Gollièrre avant d'éclore parmi la célèbre génération des " Boskamp Boys ". Il fit ses premiers pas en D1 le 22 novembre 1980, lors de la 13ème journée de la saison 1981, lors d'un déplacement à Sclessin où il doubla Karel Bonsink à un quart d'heure du terme. Menés 3-1 à ce moment-là, nous revînmes même à 3-2 loupant l'égalisation de fort peu. Petit à petit, sa légendaire gentillesse fit son trou dans une équipe où les vieux grognards ne manquaient nullement. Il fêta ses 20 ans avec deux jours d'avance par une victoire à Beveren lors de sa… 20ème cape en D1 !

Il bénéficia très vite de la confiance de l'entraîneur Borremans, mais fut trop souvent négligé par Cor Brom et son ami Boskamp. Il presta ainsi une quinzaine de matches en moyenne lors de ses 3 premières saisons en équipe A avant de s'imposer définitivement en 1984 lors de la scission entre Boskamp et la jeune génération. Il officia donc à 33 reprises sur 34 en 1984, année qui coïncida malheureusement avec notre première chute en D2 avec des joueurs tels que Bouwmeester, Cossey, Deleu, Demesmaeker, De Nil, Gollièrre, Mergan, Raeven, Thairet, Van Der Elst, Van Mierlo, Trigaux, Beuckelaers et Cneudt… tout bonnement incroyable, cette équipe jouerait l'Europe chaque année de nos jours ! Il fêta son premier but en D1 cette année le 11 septembre 1983 sur penalty, ce qui allait très vite devenir sa marque de fabrique. Un an plus tard, notre mister fairplay s'empara du titre de D2 avec 10 buts persos (dont ce fameux péno au Duden à l'avant-dernière journée) et regoûta aux joies de la D1 en 1986 où il traversa nos crises financières la tête haute et attira bien vite les regards des grands dont le FC Malines en devenir de John Cordier. Vu les relations très tendues avec le repreneur Uytterhaegen en 1987, il faillit même ne pas pouvoir disputer son match d'adieu le 31 mai contre l'Antwerp. Le bon sens triompha finalement et il rentra au jeu à la 70ème alors que les Anversois menaient 1-3… il marqua son petit penalty moins de 200 secondes plus tard et on égalisa finalement : 3-3, et encore merci pour tout, Yves !

Il débarqua finalement à Malines lors de la saison 1988 et étoffa de suite son palmarès avec un titre de champion de D1 et une coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe que seules quelques blessures (alors qu'il ne l'avait jamais été sérieusement lors de son épopée Molenbeekoise) l'empêchèrent de profiter pleinement. Il s'en alla ensuite dans un club très ambitieux de D2, Seraing, où il fut entraîné par l'Argentin Hugo Bargas et ensuite par un certain Georges Heylens qui le dégoûta définitivement du foot professionnel. Il fila ensuite à Namur où de graves problèmes financiers subsistaient et il quitta d'ailleurs la citadelle wallonne sans jamais voir la couleur des mois de salaire que lui devait un certain Christian Brahy (ce qui ne fut jamais le cas au RWDM où, malgré une trésorerie très souvent exsangue, il ne fut jamais payé en retard !). Il tenta encore une dernière aventure sportive à Binche, mais le ressort était cassé.

Depuis une bonne décennie, le toujours aussi élégant Yves a certes perdu ses crolles rousses mais s'occupe activement de la gérance d'une surface commerciale Trafic, en province hennuyère où il a également élu domicile avec sa femme dentiste et ses 3 enfants passionnés de tennis… tout en avouant être toujours supporter du seul club de son cœur même s'il y a bien longtemps qu'il n'a plus mis les pieds au Machtens ! Hé bien, Yves, je te remontre le chemin quand tu veux !

<< Cliquez sur les maillots >>

Maillot offert par Yves Degreef.