SK ST NICOLAS - FC BRUSSELS

4 - 2

(4) Ve 07/09/2012 / SK ST NICOLAS - FC BRUSSELS 4-2.

Coqu, Heris, Kawaya, Nicaise, G.Cabeke, Bilgic (14' Van den Eynde), Tonini (37' Doudouh), Aalhoul, Nahimana (68' Karagianis), Siani, Gounongbe.

CR : Coqu (13'). / CJ : G.Cabeke. / Arbitre : Snoeck. / Assistance : ?. / Classement : 18è.

14' Mbayo (pen) (1-0), 40' Gounongbe (1-1), 46' Mauro (2-1), 60' Munyaneza (3-1), 85' Dosunmo (4-1), 90' Aalhoul (4-2).

Ze tribune of St Nicolas

A droite les visiteurs !

Ze terrain of Nieuwkerken

Tosin Dosunmu buteur ce soir !

Ce qu'on regrette tous bien fort !

52 supporters visiteurs (payants + invités) à cause de la concurrence des Diables Rouges et du Mémorial Van Damme, dont voici un photo-montage.

Le feu d'artifices (du Van Damme, pas du FC Brussels) visible du ring sur le chemin du retour !

Vu la sévère concurrence du match des Diables Rouges et du mémorial Van Damme, mais aussi et surtout à cause des résultats obtenus pour l'instant, j'avais finalement décidé de ne pas organiser de bus pour aller à Saint-Nicolas. Et en arrivant à La Fontaine, point de départ habituel de notre bus (un peu de pub si je peux me le permettre), quelle surprise : je découvris que nous étions déjà 8 à vouloir partir, finalement presqu'autant que quand un bus est organisé ! Ce fut également dans cet établissement qu'un client m'interpella pour me demander quelle était la différence entre le FC Brussels et un tréma… la réponse étant que le tréma, lui au moins, a 2 points (humour de bistrot).
A noter aussi que pour les supporters qui avaient fait le déplacement la saison passée, le pseudo stade de Saint-Nicolas ne fut guère très accueillant, entre une demi-tribune, à peine deux roulottes pour estomper notre faim et surtout notre soif sans oublier 2 ridicules cabines ToiToi pour évacuer ce dont je viens de parler. Je pense que toutes et tous gardions un mauvais souvenir de ce " stade ".
Arrivé sur place, deuxième surprise de la soirée, un nouveau parking et des préfabriqués ont poussé, sans parler des bénévoles qui nous servirent nos boissons favorites en col et cravate (excusez du peu). Sur le comptoir, entre quelques gobelets ornés eux aussi d'un col mais de mousse blanche, je découvris ensuite le " Score Magazine ". Magazine splendide reprenant pas mal d'informations sur le club, les matchs précédents et la présentation du match du jour sans oublier les très nombreux sponsors (à méditer…). Enfin bref Saint-Nicolas a bien changé.
Devant faire la review de ce match, pour une fois je ne rate pas le coup d'envoi, heureusement je pus facilement me frayer un chemin entre la toute petite soixantaine de supporters des rouges et noirs, snif.
Dès la 6ème minute on vit notre gardien Coqu faire signe qu'il était blessé et Van den Eynde partir à l'échauffement. Heureusement Stéphane demeura sur le terrain, mais notre soulagement fut finalement de courte durée. Après une passe en profondeur, Coqu fut obligé de sortir de son goal, l'attaquant la joua très bien en nous montrant ses talents de sauteur en longueur, il se crut sûrement au Heysel avec Hans Van Alphen… Après une hésitation de minimum 8 secondes (faut bien avouer que la faute était tellement flagrante), le père fouettard de la soirée sortit le carton rouge de sa poche. A ce moment, j'hésitai à aller voir notre coach pour lui proposer d'organiser les entraînements de son équipe à 10 plutôt qu'à 11, ils n'en seraient finalement que mieux préparés ! Bien entendu, le pénalty qui s'en suivit fut transformé, nous obligeant une nouvelle fois à courir derrière le score : 1-0.
Malgré tout, le Brussels, comme à sa bonne habitude depuis le début de cette saison, se montra combatif, se créant une belle action sur corner à la 25ème et égalisant même à la 40ème d'une tête de notre nouvel attaquant Gounongbe sur un centre de Cabeke : 1-1. Tout était donc possible et nous commençâmes tous à y croire… à Saint-Nicolas ! Hormis 1 carte jaune de chaque côté, plus rien à signaler avant la pause.
Dès la reprise, après un léger cafouillage dans la défense, Mauro inscrivit le 2-1. Après ce but, l'équipe de Saint-Nicolas se transforma en maçons (inspirés par la Vermeersch Construct ?) et construisit un mur de 5 briques d'épaisseur en défense. En parlant de la défense, le gardien demandera certainement un nouvel équipement au Grand-Saint pour le 6 décembre vu qu'il ressemblait plus à un steward qu'à un keeper !
A la 54ème minute, nos joueurs nous offrirent une superbe construction qui finit hélas sur le poteau (et oui encore une fois). 15 Minutes plus tard, Muyaneza tentait à distance, malheureusement Van den Eynde, surpris, ne capta pas le ballon : 3-1. Nous croyions tous que la messe était dite et pourtant plusieurs actions furent encore à mettre au crédit des Molenbeekois dont un corner à la 67ème et 2 minutes plus tard un tir suivi d'une reprise de tête juste au-dessus de la latte… mais on ne marquait pas. Par contre, l'équipe adverse tua définitivement le match avec un 4-1 bien tassé de Dosunmu à la 86ème sur une rapide sortie de défense et une contre-attaque à montrer dans les écoles de foot. Malgré le 4-2 de Karagianis à la 90ème, aucun joueur ni supporter ne sauta de joie. Au coup de sifflet final, grand respect pour les (très jeunes) joueurs, presque tout le noyau trouva le courage de venir saluer leurs supporters. Malheureusement, certains supporters, peut-être déçus mais surtout décevants à mes yeux, se mirent à huer les joueurs. Du coup, seuls les plus expérimentés d'entre eux continuèrent leur chemin vers nous. Les plus jeunes, et ce fut compréhensible, firent promptement demi-tour vers les vestiaires.
Pour atténuer quelque peu notre déception, on se délecta de la victoire des Diables Rouges à Cardiff ainsi que de la vision de quelques fusées d'artifices venant du stade Roi Baudouin en rejoignant le ring de Bruxelles.
Pour clôturer ma première review, je vous dirai juste que les résultats de cette équipe ne reflètent en rien son niveau et qu'elle mérite beaucoup mieux. Elle est jeune mais combative, et les joueurs en veulent, ce qui ne fut pas toujours le cas dans un passé proche. En espérant que l'ambiance restera positive dans le vestiaire et que la gestion du club demeurera bonne. Mais voilà, en jouant à chaque match plus d'une heure à 10 et en frappant trop souvent sur les montants adverses, ça va être dur, et long…

PS : Appel à l'aide (aux supporters suivant les rencontres du FC Brussels) en vue d'obtenir chaque semaine quelques photos des matchs du Brussels, peu importe la qualité, qu'elles proviennent d'appareil photo ou gsm, c'est juste pour en faire des miniatures et égayer quelque peu les côtés des reviews. Donc, si vous en prenez des tribunes, n'hésitez pas chaque semaine à me les envoyer dans les 24-48h suivant le match à thierry.gobbe@gmail.com ! D'avance merci pour votre inestimable aide !

Le Sportkring Sint-Niklaas est un club de football belge basé à Nieuwkerken à Sint-Niklaas en Flandre orientale. Porteur du matricule 9264, le club évolue en jaune et bleu. Il joue en Division 2 lors de la saison 2012-2013. Ce "jeune" club (il n'a pas encore 20 ans d'existence) a remporté le tour final de D3 à l'issue de la saison 2010-2011 et ainsi gagné le droit de monter en Division 2. Le matricule 9264 n'a donc eu besoin que de 18 ans pour passer de la P4 à la D2, soit du 8e au 2e niveau de la hiérarchie. En juillet 2010, le club a modifié son nom pour devenir le SK St-Niklaas, en rappel de la glorieuse appellation de l'ancien matricule 221, disparu en 2000.

(Texte de Jérémy Van Aerde)

Kevin gagne son 400m devant Jo !

Les Borlée à l'interview

Tia Hellebaut 3ème avec 1m92 !

Dernière course pour Ouedraogo !

Hans Van Alphen salue et saute !

Merrit bat le record du monde du 110m Haies !

Blake la Bête !

DJ Usain Bolt !