FC BLEID MOLENBEEK - ATH

3 - 4

(7) Sa 22/09/2012 / FC BLEID MOLENBEEK - GEANTS ATHOIS 3-4 (au Petit Heysel).

Hatefi, El Boubsi, Haïdara, Shamavu, Del Molino, Janssens (65' Diansangu), Seddoh, Bellia (80' F.Tuta), George, C.Tuta, Mc Mahon.

CJ : Haïdara, Shamavu, Janssens, C.Tuta, Hatefi. / Arbitre : Lamboray. / Assistance : 250. / Classement : 18è.

1' El Boubsi (1-0), 7' Duchatelet (1-1), 30' Mc Mahon (2-1), 55' Duchatelet (2-2), 70' Haïdara (3-2), 73' Weynants (3-3), 82' Duez (3-4).

Le Ché, Mister Ticketing

 

 

 

 

 

Le Ché et Didier, service d'ordre

 

 

 

 

 

On confectionne les sandwiches

 

 

 

 

 

Les maillots sont prêts !

 

 

 

 

 

Vincent George s'entraîne

 

 

 

 

 

Cédric Tuta enfin valide !

 

 

 

 

 

On recoud le filet avant match !

 

 

 

 

 

Toss des deux capitaines

 

 

 

 

 

El Boubsi vient de déflorer la marque

 

 

 

 

 

Vue du match

 

 

 

 

 

Seddoh et Del Molino

 

 

 

 

 

Dandy 2Be

 

 

 

 

 

Dandies Army

 

 

 

 

 

Dandies Army bis

 

 

 

 

 

Dandies Army tris

Notre feuilleton favori a encore connu moult rebondissements et péripéties diverses depuis notre dernière rencontre (très mal) prestée à Bocholt… hé oui les scénaristes de cette saga si particulière possèdent vraiment une imagination se rapprochant d'un puits sans fond ou du gosier en pente de la plupart d'entre-nous ! Jugez plutôt…
1552ème épisode : ouf, le minoritaire Mange-Gain Junior n'a pas réussi à convaincre une majorité de son collège échevinal dont le CDH et le PS nous fûmes favorables… nous ne sommes donc plus des SSF, nous avons notre stade du Petit Heysel que nous partagerons avec l'Etoile de Bruxelles. Pourvu que les tenanciers de la buvette ne fassent pas d'impair et ne confondent pas les supporters de nos matchs : imaginez l'émeute s'ils servaient à certains pils et saucisson tandis que les autres recevraient thé à la menthe et beghrirs… là, c'est sûr, ce stade serait alors vraiment fréquenté par des " voyous " (copyright Fabian le Fiston).
1553ème épisode : Tournai est juridiquement sauvé suite à la tentative de faux en écriture de l'UB pour racheter sa grosse boulette (mais ils en cuisinent tellement chaque année qu'ils pourraient annihiler la faim dans le monde en un seul coup de cuillère à pot). Et donc les Picards devraient réintégrer le championnat de D3 (ce qu'ils avaient largement mérité sur les pelouses) et ne plus fausser celui de promotion qu'ils avaient de toute façon refusé d'entamer (ce qu'on aurait également dû faire en D3 sachant ce qui risquait de se produire ?).
1554ème épisode : l'UB décide de ne pas interjeter appel (qu'ils seraient de toute façon tout aussi sûrs de perdre) et va donc réintégrer Tournai dans une des deux Divisions 3… mais laquelle ? A coup sûr, j'aurais bien parié mon maillot L'Ecluse 1977 de Morten Olsen là-dessus, ça sera dans la nôtre, la 3B, juste pour encore tout bouleverser !
1555ème épisode : alors que l'UB refusait de déplacer notre match du dimanche au samedi (pour cause de Bruxelles dominical sans voiture), on apprend que les joutes d'autres clubs provinciaux furent bel et bien remises pour la même raison : 2 poids 2 mesures (mais non, qu'allez-vous imaginer là ?) ou règles différentes suivant la division fréquentée ?
1556ème épisode : décidément, nos ennemis ne se trouvent pas toujours où nous le pensons (" Surveille mes amis, je me charge de mes ennemis " devrait vraiment s'appliquer à nous). En effet, nos proches voisins (et désormais ennemis héréditaires à vie sur 72 générations) de l'Union Zéro décident eux aussi de frapper la bête blessée à terre. En grand manque de points, ils préfèrent tirer sur la corde réglementaire afin d'enfin engranger 3 points et ne veulent donc se rendre qu'au Machtens et non au Petit Heysel puisqu'ils n'ont pas reçu notification de ce changement de lieu endéans les 14 jours (forcément cet accord ne datant que du 1552ème épisode)… mais voilà, il appert ensuite que, lorsque cette migration s'opère dans les 7kms, il suffit de prévenir le vendredi pour acter ce nouveau lieu ! Donc, le bac pourrait finalement se retourner sur le pourchat (ndlr : cochon en wallon). Vu leur " galanterie ", j'insisterais pour empocher ces 3 points cadeaux plutôt que de rejouer contre ces bâtards antisportifs (je parle bien entendu de leurs simili dirigeants bruxellois, et non des supporters et joueurs).
1557ème épisode : toujours pas de nouvelles au sujet de la durée de suspension d'Haïdara consécutive à son exclusion à Bocholt. D'habitude, on sait quoi dans les 48h… là toujours rien, c'est vrai qu'il faut vraiment délibérer intensément et sérieusement sur ce tackle par derrière à hauteur de la gorge suivi d'un double coup de boule dans les parties intimes… mais non, suis-je bête, il s'agissait d'un simple et insignifiant tirage de maillot… mais comme il est toujours dur de décider au suffrage universel quand il s'agit d'un footballeur prestant sous bannière Molenbeekoise !
1558ème épisode : nous sommes convoqués mercredi à l'UB pour nos 2 matchs " reportés " contre La Louvière et l'Union, n'attendons ni cohérence ni largesse de leur part… ça sent à nouveau la longue procédure tout ça !
1559ème épisode : hé bien voilà, l'UB a dévoilé sa deuxième mouture de calendrier modifié et c'en est bien plus risible et pitoyable qu'attendu. Là, c'est sûr, ils ont largement repoussé les limites de leur connerie habituelle… et la barre est placée cette fois très très haute, ce record devrait tenir quelques décennies (quoiqu'avec eux ?!) tant les hérésies se succèdent à la vitesse Mach6 ! Allez, je vais tenter de vous en énumérer quelques-unes, mais je vous conseille toutefois de bien vous asseoir et, si possible, cinglez-vous aussi audit siège ! Allez, hop, en vrac ! Tout d'abord notre match de samedi soir à Maasmechelen est remplacé par un match at home contre les Géants Athois le dimanche 15h (tiens, ce n'était pas annoncé 14 jours avant, mais bon, c'est bien connu, celui qui édicte les règles ne les suit nullement, il les publie juste pour les autres !)… mais l'Etoile joue alors sur le Petit Heysel et on doit donc le déplacer au samedi soir… si les Athois sont d'accord ! Toutes les règles de montée et descente changent du tout au tout en avantageant plutôt la D3A que la D3B (ça sent encore les pas perdus du tribunal ça !) : plus de vainqueurs de tranches (et dire que c'était l'argument de l'UB pour ne pas vouloir inverser nos matchs quand nous ne possédions pas encore de terrain fixe), 3 descendants directs et 1 barragiste… il faudra donc terminer 15ème et laisser au minimum 4 équipes derrière nous pour se sauver (on en est bien loin actuellement, ça nous rend la tâche encore plus ardue que prévu). Nous allons rencontrer durant le premier tour trois équipes… à deux reprises (devrons-nous toujours nommer ces matchs comme aller-retour dans ces cas bien précis ?) ! Certains matchs datant d'il y a plus d'un mois ne sont pas encore disputés et devront donc être disputés çà et là (des mercredis sans doute) tandis que les scores de certains matchs de la dernière journée sont déjà acquis (tiens tiens, afin de ne pas fausser les compétitions et éviter certains arrangements " entre amis ", l'UB n'obligeait-elle pas de disputer conjointement tous les matchs des deux dernières journées ? Bizarre vous avez dit bizarre, comme c'est étrange !). Autre anomalie : notre meneur de jeu Cemal Köse est suspendu pour 2012, mais alors pourquoi n'a-t-il pas pu jouer les matchs dont les dates ont finalement été postposées en 2013 (peut-on exiger donc de les rejouer ?)… et pourra-t-il jouer les matchs des journées non encore prestées aux dates où elles seront postposées ? Et nos 5 joueurs (Tuta1, Tuta2, Mc Mahon, George et Diansangu) qui n'étaient pas qualifiés aux " nouvelles " dates des matchs non disputés pendant lesquels on a quand même joué d'autres joutes sans eux (hé oui !)… pourraient-ils tout de même y prendre part vu que ce calendrier est postérieur à leur qualification et aux dates originelles ? Vous m'avez compris, hé bien bravo ! Dommage que le Toto n'existe plus : j'aurais bien misé un wagon de kopeks sur une défaite 7-0 à Bocholt le 7 avril 2013 !!! Bref, on n'est pas sortis de l'auberge espagnole ! Mais quel immense bordel à faire pâlir de jalousie toutes les mères maquerelles de la planète ! Vraiment dommage que le ridicule ne tue pas, on aurait enfin pu remplacer tous ces grabataires gestionnaires de clubs de bistrots qui opèrent à l'UB ! Toutes ces modifs puent à plein nez le manque d'équité sportive et pourraient bien vite entraîner des actions judiciaires des futurs déçus de ces manœuvres tellement fantaisistes de nos dirigeants nationaux ! Si on voulait vraiment remettre tout le monde sur le même pied, une unique solution s'imposerait : effacer tous les matchs déjà joués, remettre les compteurs à zéro et recommencer ce rocambolesque foutoir de la D3B !
1560ème épisode : l'UB et les Géants Athois acceptent tous deux le changement de date du dimanche au samedi… pincez-moi je rêve ! Ah mais non bien sûr, vu que c'est l'UB fautif dans l'histoire, faut pas en faire la demande 14 jours auparavant…
1561ème épisode : l'UB refuse le changement de stade de Belgrade vers Novi Sad pour le prochain Serbie-Diables Rouges… tiens, ça me rappelle quelque chose, mais quoi !?
1562ème épisode : convoqué à l'UB pour nos deux matchs " reportés " l'UB décide de… ne rien décider avant demain !
1563ème épisode : l'UB décide de nous imposer un score forfaitaire contre La Louvière et de rejouer le match contre l'Union (alors que celui-là nous aurions dû le gagner sur tapis vert) : 2 poids 2 mesures ? Mais non mais non, bien sûr que non !
1564ème épisode : La Calamine est le premier club à se décider, il porte plainte contre l'UB et le nouveau calendrier… la brèche est ouverte, ça va s'engouffrer comme Rocco Tano (de son nom de " scène " Siffredi) dans Céline Barbe (Tabatha Cash, quoi !).
1565ème épisode : un Alizé voire un Nordet nous fouette légèrement le museau rouge et les cellules de Hadley nous susurrent que Mich The Coach aurait également pris RDV avec l'homme qui connait mieux les teneurs des règlements de l'Union Belge que leur propre conseil d'administration, Maître Misson ! Vas-y Michel, avec 4 descendants potentiels, tous les points risquent de compter, plus question de largesses ! Fini le temps où on se rendait à l'UB en baissant son froc et en se courbant de dévotion cul tourné tout en offrant nous-mêmes un méga pot de gelée de pétrole paraffinée (de la vaseline donc !) à ces sbires omnipotents, m***e !
1566ème épisode : l'UB nous repond (telle une poule de batterie) une troisième version remodifiée de son calendrier made in Absurdie (toujours aussi indigeste d'ailleurs vu que tous ces amateurs de D3 joueront 5 matchs en 15 jours, finalement pire que la Premier League anglaise, ben tiens !)… et se pourvoie tout de même en appel contre la réintégration de Tournai en D3 (décision prévue dans… 3-4 mois, mieux vaut en rire qu'en pleurer, la grimace est tellement plus belle) !
1567ème épisode : figurez-vous que Tournai avait demandé d'être réintégré dans la D3A en vue d'économiser un paquet de très longs et coûteux déplacements, mais c'est sur l'insistance des Géants Athois (désireux de récupérer deux derbys) que ce fut la D3B… une bonne raison pour se venger sur le terrain du Petit Heysel ce samedi soir !
1568ème épisode : l'UB nous prouve qu'elle a bel et bien obtenu son Master en Psychologie avec la plus belle mention du jury car, pour son premier match, Tournai jouera contre… Verviers, celui qui l'avait fait péricliter juridiquement ! On attend avec impatience une quatrième mouture du calendrier…
1569ème épisode : chouette, jour de match, on devrait enfin causer sportif et non plus extra sportif ! Pour notre toute première en nos nouvelles installations du Petit Heysel, nous recevions les Géants Athois (non pas qu'ils ressemblent physiquement aux Los Angeles Lakers, mais par référence à leur célèbre ducasse locale où la Gouyasse coule à flots ininterrompus). Nos adversaires viennent tout juste de terminer à une honorable neuvième place pour leur première saison en D3 après avoir été champion de Promotion en 2011 (faisant notamment la nique à l'ogre Mouscron-Péruwelz)… ce ne sera donc pas vraiment " easy ". Pour ce match, nous devions logiquement être privés des Shamavu, Charlet et Goas-Lopez, mais récupérions enfin Cédric Tuta, l'ancien targetman de l'US Quévilly dont on attend franchement monts et merveilles (qu'il soit en fait le messie tant attendu qui va nous sortir du marasme dans lequel nous nous enfoncions inlassablement). Nous espérions tous qu'ils auraient mangé du taureau enragé pour nous faire oublier cette pitoyable débâcle Bocholtoise ! Un petit détour avant le match au Daniel's pour revoir plein de bonnes vieilles trognes bien connues et se replonger au moins une décennie en arrière, c'est certain on sera plus du triple de la veille dans le Bloc A du Machtens, mais qu'il me soit également permis de déplorer l'absence d'énormément de donneurs de leçons ou autres détenteurs de la sainte vérité sur les réseaux sociaux mais qu'on ne voit bizarrement jamais aux matchs ! S'ils voulaient vraiment le retour du RWDM, ils devraient être présents, ou alors arrêtez de nous rabâcher les oreilles avec vos conneries et bougez-vous les couilles pour venir vraiment et enfin soutenir ce fou pari du prophète Michel ! Ce saint homme se bat 36 heures sur 24 tous les jours que Dieu fait depuis plus de 2 mois, et certains inconscients continuent de le snober, honte à eux, franchement ! Sortez du bois bon Dieu de m***e afin de ne pas devoir ultérieurement vous mordre les doigts jusqu'aux coudes si le projet n'aboutissait pas par manque de soutien populaire… ou alors arrêtez de nous faire croire que vous désirez ardemment un retour du RWDM, vos paroles et écrits n'étant finalement que de fallacieux propos, style politicards! Comme dirait mon collègue de review : " certains ne méritent vraiment pas le retour du RWDM ! "
Mon ticket d'entrée payé à Pierrot et présenté à la grille à Didier, je pénétrai enfin dans le vieux stade du Racing Jet où nous déplorâmes une détestable pancarte située au-dessus des guichets : " où les Anderlechtois sont chez eux "… et encore quoi ! A arracher de toute urgence SVP ! Le match fut postposé de quelques petites minutes, non pour attendre que tous nos supporters quittent la buvette pour rejoindre les gradins (quoique), mais pour… recoudre le filet latéral au poteau d'un but (sans doute abîmé par les " voyous " mauves ayant utilisé le terrain dans l'après-midi)! Une nouvelle fois, Mich The Coach remania tant et plus son équipe, introduisant les El Boubsi, Janssens, Cédric Tuta et Bellia au détriment des Frédéric Tuta, Charlet et Alageyik qui payèrent la note de la correction limbourgeoise au grand comptant. Quant à Triantafillidis, il demeura cloué au lit par une angine tenace. Grande et très agréable surprise (outre l'écharpe et les mocassins cirés d'un " Dandy " 2Be tiré à 4 épingles, sans doute était-il attendu ensuite dans un club libertin huppé) : le roc Shamavu était bel et bien de retour après ses mésaventures Bocholtoises où on craignit pour son intégrité physique. Force fut de constater que l'animation de jeu fut bien plus alléchante. On ne jouait pas depuis 60 secondes lorsqu'un superbe coup-franc de Bellia fut propulsé au fond des filets visiteurs d'une tête rageuse d'Hamza El Boubsi : 1-0. Hélas, et ce sera le cas lors des trois fois où nous mènerons au score, nous nous laisserons dominer tant et plus par l'adversaire aux couleurs de maillots très douteux (comme le Beerschot, le Patro Eisden et un autre club dont le nom ne me revient décidément pas, ah sacré Alzheimer). Et le bât blessa malheureusement de nouveau du côté droit de notre défense, toutes leurs attaques passant systématiquement comme dans du beurre pasteurisé à la ferme sur ce flanc-là. Dès la 7ème minute, un centre au cordeau trouva un Duchatelet esseulé au petit rectangle qui n'eut plus qu'à pousser le cuir au fond de nos filets pour rétablir la parité : 1-1. Heureusement, Zizou eut la délicate attention de se rendre à la buvette pour aller quérir quelques recharges bibitives à vocations stomacales immédiates vers la demi-heure… et une nouvelle lumineuse passe de Bellia trouva El Boubsi qui centra immédiatement pour un Sam Mc Mahon qui s'y reprit à deux fois pour battre le gardien et nous remettre aux commandes : 2-1, ce qui sera également le score à la mi-temps ! Mais quelle ambiance dans cette mini-tribune du Petit Heysel : des chants virils et continus retentissant durant tout le match, vraiment rien à voir avec le silence de cathédrale de la veille au JV Stadium… et quels plaisir et convivialité de pouvoir tous rentrer avec nos chopes dans la tribune durant tout le match (c'est ça le foot messieurs)! Ce qui, par contre, m'irrita tant et plus, ce furent ces 5 supporters Athois derrière les goals qui abusèrent tant et plus d'un très irritant voire horripilant porte-voix, style équipe française dans les années 1980.
On se doutait bien que le plus dur serait de ne plus encaisser… et cela se vérifia aussi vite qu'un sprint Boltien : cela s'infiltra de nouveau avec bien trop de facilité à la 55ème et hop 2-2 via à nouveau Duchatelet qui, pour moi, était bel et bien hors-jeu. Encore une fois, nous repassâmes devant grâce à une belle montée en ligne d'Haïdara (sa puissance ne serait-elle pas plus utile au milieu finalement ?) qui s'appuya sur Sam et ponctua d'un shot imparable à la 70ème : 3-2. L'histoire repassant une nouvelle fois les plats seulement 3 petites minutes plus tard, notre flanc droit défensif (vraiment notre point faible depuis le début de saison) fut débordé et le centre qui s'en suivit fut conclu par un shot à ras du piquet sur lequel Hatefi ne put assez se déployer : 3-3 via Weynants. Leur buteur eut à nouveau la détestable réaction de venir nous narguer plutôt que de fêter sa réalisation en famille, sans doute dû à l'arrogance habituelle des gens portant un maillot de cette horrible couleur violette. Del Molino nous botta ensuite un magistral coup-franc qui percuta la barre transversale d'un Hochepied archi-battu, pas de chance décidément ! Nous bûmes le calice jusqu'à la lie puisque l'arbitre Lamboray qui dégainait à la Lucky Luke les cartes jaunes (5 au total pour nos couleurs !) comme nous les pintjes siffla une faute totalement inexistante de Haïdara sur un adversaire simplement plus timoré, moins costaud, mais meilleur crieur à 8 minutes du terme. Le coup-franc fut tiré à ras-de-terre dans notre rectangle sans qu'aucun de nos joueurs ne soit correctement placé pour annihiler ce style de phase et Hatefi se fit canarder au petit rectangle par Duez : 3-4. Deux supporters eurent alors une mauvaise réaction en jetant leurs gobelets de bière sur les Nains Athois venus à nouveau nous tancer ostensiblement. Le dénommé Yakassongo ramassa l'objet du délit et le présenta à l'arbitre qui l'ignora ; ce dernier décida alors de nous remontrer une dernière fois toute sa tendresse via ses deux majeurs… et se fit brandir une seconde carte jaune et donc exclure très logiquement par le referee pour incitation à la violence ! Ce stade étant dépourvu de tout marquoir, certains (faisant de fréquents aller-retour buvette-gradins) quémandèrent alors une info primordiale : " mais c'est combien là finalement ? ". Frédéric Tuta (entré à 10 minutes de la fin) tira encore un magnifique et surpuissant coup-franc qui fut sorti par Hochepied au prix d'une magnifique parade aérienne. Sur un corner suivant, on toucha encore l'équerre, il était à nouveau inscrit dans le livre du Grand Nostradamus que ce ne serait à nouveau pas notre jour. Malgré une poussée énergique (soutenue par des supporters très en verve) dans la dernière ligne droite, rien n'y fit et nous goutâmes à nouveau l'acidité déplaisante de la défaite ! On était tous au bord de l'extase, mais on dut se contenter comme d'habitude d'un coït interrompu ! Quel dommage d'attendre chaque fois de ne plus être aux commandes pour montrer que notre équipe sait jouer au foot ! Nous n'avons clairement pas une équipe pour défendre, chaque ballon arrivant aux abords de notre rectangle se transformant systématiquement en but encaissé depuis le début de saison ; notre défense est hélas bien plus friable que l'euro Grec et nos deux attaquants d'hier soir nous prouvèrent qu'ils apportent une sérieuse plus-value, donc… Fiers de la prestation de notre équipe, nous applaudîmes nos joueurs bien après le coup de sifflet final durant de très longues minutes afin d'également leur montrer qu'ils avaient notre soutien aussi inconditionnel que mérité.
Démoralisé par ce tout petit point récolté sur 21 (ne serait-il pas temps que Patricia refasse ses spaghettis à la sauce Panoramix qui a déjà prouvé ses bienfaits de par le passé dans un autre stade qu'on connait tous parfaitement bien ?), je ne ressentis ni le besoin ni l'envie de repasser par la case Daniel's (où Zizou me dit que les joueurs Athois vinrent également se désaltérer) et décidai donc de garder mon permis et de regagner mon domicile hennuyer. Arriverons-nous à nous sauver dans cette putain de D3B ? Depuis hier, j'avoue pour la première fois que j'en doute quand je vois les " trous " qu'il reste à combler dans notre équipe afin d'enfin savoir tenir un score et glaner des points. Par contre, il faut bien mettre en exergue que nos joueurs se battirent comme des guerriers, que la volonté, la hargne et l'envie étaient archi-visibles (même sans mes lunettes oubliées dans la Zobmobile), ne manquent finalement que 2-3 vieux salopards sachant canaliser notre fougue débridée et peut-être encore trop immature, car il est vraiment inconcevable de perdre une rencontre à " domicile " lorsqu'on score à 3 reprises, surtout dans notre très précaire situation !
Allez, prochaine étape de notre long chemin de croix à Dender ce samedi soir, pas très loin de nos bases où j'espère revoir encore plus d'old lads et surtout la chance enfin nous sourire, il serait temps car nous en sommes déjà au cinquième du championnat et si on continue à s'enliser de la sorte, ça deviendrait bien vite une mission tout aussi impossible qu'enfin croire au départ du dictateur de notre stade !

(Texte de Zob, Photos de Michel Oosters, Zizou, Anthony Lacroix et site de la Ville d'Ath)

"M'enfin j'allais juste me chercher une bière...

 

 

 

 

 

... je reviens et on me dit qu'on a marqué, usual !"

 

 

 

 

 

Je ne peux pas toujours dire non à Mister Bast ! Oui, je suis faible !

 

 

 

 

 

Philippe avec ce détestable porte-voix Athois !

 

 

 

 

 

Le toujours souriant Marc

 

 

 

 

 

Voilà pourquoi ils s'appellent les Géants Athois

 

 

 

 

 

Avec sa dame (le chef)

 

 

 

 

 

La reine des Géants

 

 

 

 

 

Le chef et sa dame

 

 

 

 

 

Voilà ce que nous dégusterons au match retour, vous êtes prévenus !

 

 

 

 

 

Gouyasse Blonde

 

 

 

 

 

Gouyasse Blonde & Triple

 

 

 

 

 

Gouyasse Triple

 

 

 

 

 

 

Capsule de la Brasserie des Géants