FC BLEID MOLENBEEK - KSC GRIMBERGEN

1 - 4

(9) Sa 06/10/2012 / FC BLEID MOLENBEEK - KSC GRIMBERGEN 1-4 (au Petit Heysel).

Hatefi, El Boubsi, Haïdara, Triantafillidis, Del Molino, Sikumoya (52' Yalic), Geroge, Bellia (62' Shamavu), Janssens (62' F.Tuta), Mc Mahon, C.Tuta

CJ : George, Bellia, C.Tuta, Mc Mahon. / Arbitre : Mesotten. / Assistance : 400. / Classement : 18è.

7' Touzani (0-1), 30' Ozturk (pen) (0-2), 38' C.Tuta (1-2), 44' Salliaj (1-3), 65' Salliaj (1-4).

Dire que l'enthousiasme me manque pour décrire ce qui s'est passé samedi dernier au Petit Heysel est un euphémisme. En fait, il s'agissait d'une soirée bien bizarre…
Pourtant tous les ingrédients étaient réunis pour que ce soit une soirée réussie. Un bon point arraché de haute lutte la semaine précédente à Denderleeuw et un public venu bien plus nombreux que lors des matches précédents. J'ai même eu le plaisir de revoir certaines personnes dont je n'attendais pas la présence. Preuve que le club suscite un certain intérêt, tout compte fait la déception de Dender au niveau public n'était donc peut-être que passagère. Hélas, nous avons manqué une belle occasion de réussir un beau coup et de re-fidéliser certaines personnes à la cause.

Pourtant, tout avait bien commencé, je veux dire en dehors du terrain. Après une bonne petite session au Daniel's, où les supporters du RWDM côtoyaient une bande de motards vêtus de vestes et de colifichets à l'effigie d'une marque US bien connue chère à un certain chanteur/people français qui à l'âge de mon père ; nous nous déplaçâmes ensuite vers l'Extra Time Café, qui est donc devenu la buvette du club lors des rencontres à " domicile ". En fait, l'endroit est finalement assez sympa malgré la distance qui le sépare du stade et puis ils vous laissent emporter vos bières (mais dans des gobelets).
Malheureusement, sur le terrain, ce fut catastrophique. Dès le début du match, les visiteurs de Grimbergen, qui sont loin d'être des foudres de guerre, ouvrirent la marque et la doublèrent assez rapidement sur penalty consécutif à une faute de main. Les attaquants adverses rentraient comme dans du beurre dans une défense complètement à la ramasse, spécialement sur le flanc gauche.

Cédric Tuta raviva un instant la flamme de l'espoir en réduisant la marque mais ce ne fut qu'un feu de paille de très courte durée. Quelques minutes plus tard, juste avant la mi-temps, c'était 1-3 et au vu du déroulement de la partie, le match était plié. Pourtant dans les tribunes, les chants avaient redoublé d'intensité, personnellement cela faisait longtemps que je n'avais plus entendu cela.

En seconde période, la pauvreté de la prestation provoquant résignation et ennuis dans les rangs de nos supporters, quelques-uns choisirent de suivre ce qui restait du match depuis la tribune debout derrière un but. Après le 1-4 scellant définitivement le sort de la partie, les fans " rivaux " se trouvant donc dans des tribunes différentes entamèrent uniquement pour le fun - il faut le préciser - une petite séance de chants pour se " provoquer " les uns les autres, le tout dans la bonne humeur avec une solide dose de zwanze. Mais là où les choses sa gâtèrent ce fut au moment où un deux ou trois personnes soulevèrent des haies d'athlétisme se trouvant dans un coin de la tribune. L'arbitre, ne sachant pas de quoi il retournait, interrompit brièvement le match. A la fin de la partie, les esprits s'échauffèrent quelque peu et la nervosité s'empara de plusieurs personnes. Une petite tempête dans un tout petit verre d'eau, mais qui alimenta les discussions d'après-match. En fait, personnellement je pense que tout le monde au et autour du club est très nerveux et un petit peu à bout de nerf devant le nombre d'obstacles posés sur le chemin. J'ai l'impression que nous nous trouvons face à des forces trop importantes pour être battues. Tout le monde sait que nous sommes en " sursis " au Petit Heysel, et que le moindre accro pourrait être fatal. Heureusement, il semble bien que le bon sens soit revenu dans le chef de certains, notamment l'arbitre qui ne fit apparemment pas de rapport à charge.

La soirée n'était pas finie car de retour à l'Extra Time, nouveaux soucis cette fois avec certains joueurs de Grimbergen qui s'en étaient pris à l'un de nos joueurs (Triantafillidis). Tout le monde connait Grimbergen, commune qui comme la plupart de celles se trouvant en périphérie bruxelloise surfe sur la vague d'un certain flamingantisme et dont les édiles locaux n'hésitent pas à vous faire les pires misères si par d'aventure vous osez manier la langue de Voltaire chez eux. Par contre le club local, tout comme d'autres clubs comparables dans la division, de par sa proximité avec Bruxelles, attire bon nombre de joueurs de la capitale, probablement par facilité. Le revers de la médaille est que plusieurs d'entre-eux sont de " dignes représentants des petites racailles " qui pullulent dans notre capitale sur le déclin et qui la rende de plus en plus invivable. Le meilleur exemple est ce joueur qui nous inscrivit deux buts mais qui s'en prit aussi à un de nos joueurs après coup. Tout le paradoxe d'endroits comme Grimbergen est là.

Pour terminer, une seule conclusion s'impose après cette triste soirée, c'est qu'en l'état actuel des choses, l'équipe est bien trop faible pour sa sauver et que des renforts seront absolument nécessaires si nous voulons ne fût-ce qu'avoir une petite chance de nous en sortir.
Une dernière chose : des possibilités existent afin de faire revenir un RWDM à un bon niveau national mais elles se heurtent à de nombreux égos et intérêts personnels.
Suite ce mercredi à Zaventem (tiens tiens…) et dimanche contre Virton, sans Michel De Wolf sur le banc, qui a décidé de prendre un peu de distance avec celui-ci…

(Texte de Zizou et Photos de Michel Oosters)