KVC WESTERLO - FC BRUSSELS

2 - 1

(9) Sa 13/10/2012 / KVC WESTERLO - FC BRUSSELS 2-1.

Coqu, El Banouhi, Heris, Nicaise (83' G.Cabeke), Essikal, Tunani, Habarugira, Aalhoul (86' Karagianis), Bonnes, Nahimana, Gounongbe.

CJ : Gounongbe, Habarugira. / Arbitre : De Naeyer. / Assistance : 2500. / Classement : 18è.

6' Nahimana (0-1), 39' Cools (1-1), 83' Schuermans (2-1).

Qu'écrire dans cette review ? Tel est le cruel dilemme qui me taraude les méninges depuis samedi soir… Effectivement, la rencontre à laquelle nous assistâmes revêtit continuellement un côté soporifique, certainement spolié au grand et respectable réalisateur de l'incomparable série de l'inspecteur Derrick.

Tout commença au café La Fontaine (je me permets de refaire leur pub), d'où devait partir notre grand bus pour nous rendre en Campine. J'eus le plaisir de pouvoir réserver un bus de 15 places et quel bonheur aigri de voir qu'on n'arriva même pas à remplir un tel cubage ! Pour le prochain déplacement à Ostende, je réserverais bien une smart… forfour ou fortwo ? Tout dépendra du résultat contre Saint-Trond je suppose !
Fort heureusement, la clientèle de ce bus fut principalement composée d'echte supporters van Meulebeek, ce qui provoqua d'incessantes discussions sur le passé du RWDM, du Brussels ou autres épiques déplacements… Clair que pour le moment, il vaut bien mieux parler du passé que du présent… tout en ayant peur du futur !

Enfin arrivé au Kuipje, un public nombreux était déjà présent dans les tribunes de Westerlo, tandis que chez nous, il ne fallut nullement nous battre pour trouver une place tant notre tribune était déserte (38 isolés en tout, source jmsr). La pluie et les basses températures n'avaient visiblement pas remotivé le peu de supporters encore envieux de suivre le Brussels. Malgré cela, une toute petite poignée de supporters, (c'était mignon, ils étaient… 3) chantèrent tout de même pour encourager les nôtres.

Venons-en maintenant au match proprement dit, il commença sur les chapeaux de roue avec dès le tout début de rencontre (6ème) un coup-franc incompréhensiblement relâché par le gardien de Westerlo que notre buffle Nahimana reprit dans le but adverse pour inscrire le 0-1. Et oui, chers lecteurs, le Brussels mena bel et bien un match durant la saison 2012-2013 !!! Et, en plus, durant plus d'une demi-heure ! Malgré ce qu'indiquait le marquoir, c'étaient bien les Campinois qui dominaient territorialement, forçant Coqu à effectuer un tout gros travail dont 2 arrêts impressionnants mais surtout indispensables pour maintenir nos couleurs aux commandes.

Ce fut hélas peu avant la mi-temps (40ème) que Westerlo égalisa sur une belle reprise de volée de Cools que Coqu aurait été bien incapable d'arrêter vu la qualité le la frappe. Nous entamâmes donc la deuxième mi-temps, toujours sous la pluie et un froid de canard, sur le score paritaire de 1-1. Pour nous, supporters visiteurs, revenir avec un point de chez ce sérieux prétendant au titre était loin de constituer une mauvaise affaire, que du contraire. Durant près de 40 minutes nous y crûmes et, même si le football pratiqué par le Brussels fut aux antipodes de ce qu'on apprend dans les académies, au moins ils tenaient l'égalité. Mais comme trop souvent cette saison, les bonnes choses eurent une fin tragique et à la 84ème minute, une reprise sur corner permit à Westerlo d'empocher les trois points en inscrivant le but de la victoire : 2-1.

Ce fut évidemment le cœur alourdi d'une immense déception que nous rejoignîmes notre grandissime bus de 15 places ! En tant que supporter, il demeure toujours aussi frustrant de constater que même quand l'équipe joue bien elle perd, et surtout que quand elle ne joue pas un beau football ben… elle perd aussi ! Les joueurs donnèrent tout de même l'impression d'être encore motivés en sortant des vestiaires, les schémas tactiques de Zaiour ne me semblèrent pas farfelus (bien au contraire)… alors où se situe vraiment le problème ? Mais surtout quelle est la solution pour enfin prendre des points et quitter cette foutue place de lanterne rouge. A ce rythme-là ce ne sera pas plus une lanterne mais un phare maritime digne du port de Brest qui illuminera bientôt le stade Machtens. Certains (dont le créateur de ce site) critiqueront encore et toujours JV mais, sans vouloir le défendre, ce n'est quand même pas lui qui preste tous les week-ends sur la pelouse. Alors, pour conclure, et je ne sais même pas à qui j'adresse ce message mais … bougez vos couilles !!! Il convient tout de même de ne pas nous oublier, nous, supporters, qui payons pour assister à ce triste et perpétuel spectacle.

(Texte de Jérémy Van Aerde et Photos de Sébastien Sterpigny)