KAS EUPEN - FC BRUSSELS

1 - 1

(20) Sa 02/02/2013 / KAS EUPEN - FC BRUSSELS 1-1.

Van den Eynde, Nollevaux, Tunani, Habarugira, G.Cabeke, Tonini, Nicaise, Bonnes, Aalhoul, Nahimana (53' El Banouhi), Gounongbe.

CJ : Tonini, Nicaise. / Arbitre : Loeman. / Assistance : 500. / Classement : 16è.

52' Debefve (1-0), 74' Gounongbe (1-1).

Vendredi soir, nous voilà en route pour Eupen. Nous, c'est à dire 5 vaillants supporters bravant froid et bouchons pour nous rendre en terre hostile (sportivement parlant bien sûr). En ce qui concerne la température extérieure, le mercure est aussi bas que le classement de nos couleurs en division 2. Je vous laisse imaginer. Heureusement un bon vin chaud nous attend au bar ainsi qu'une équipe de joyeux lurons de l'autre côté du bar. En pratique, nous sommes 17 supporters dont 6 joueurs et/ou famille de joueurs. 20h30, début du match, alors que nous craignons une correction en bonne et due forme de la part des pandas, nous assistons avec plaisir à une rencontre où nos joueurs évoluent d'une manière bien compacte et organisée. Eupen a la main mise sur le jeu mais nous résistons tant bien que mal aux assauts et tentons de marquer sur contre. Malheureusement, ce qui devait arriver arriva. A savoir, une fois de plus, une floche défensive suivie d'un but totalement évitable. Mais bon......faisons contre mauvaise fortune bon coeur.....c'est mérité pour les pandas. Comme l'a si bien clamé le speaker local : "Eüpen einz, Brüsel nûl". S'en suit une occasion terrible pour Eupen où leur attaquant Asamoah décoche une fusée qui vient s'écraser sur le montant extérieur droit de notre goal. Ouf l'orage est passé.

La mi-temps nous donne l'occasion de regoûter ce vin chaud et de manger une excellente "heisse wurtz". Pour la petite histoire, les sodas et autres eaux sont conservés au frigo alors que le stade est lui-même un véritable réfrigérateur. S'ils veulent faire des économies, point n'est besoin d'utiliser un frigo... mais bon… Electrabel votre ami. Place à la deuxième mi-temps. Alors que nous craignons une avalanche de buts eupenois, c'est tout le contraire qui se passe. Voilà nos hommes qui prennent le jeu à leur compte, mais comme d'habitude la finition fait cruellement défaut... et l'équipe n'est pas aidée non plus par Tonini. Celui-là faudrait quand même lui apprendre à centrer et à arrêter de faire des noeuds avec ses jambes. Bref, nous sommes aux commandes de la partie et constatons avec étonnement que c'est la panique dans la défense des pandas. Ensuite arrive cette phase de jeu où le gardien eupenois se blesse sur un contact anodin avec Alhoul. Changement de gardien et montée au jeu d'un gardien africain au sourire Colgate fluor menthol. Personne ne le sait encore, mais ce monsieur va nous procurer des séances de fou rire extaordinaires. Ses interventions sont floues, mal dosées et il ne sait pas capter une balle en 1 temps. Ajoutez à cela qu'il est plus occupé à replacer ses chaussettes et ses jambières qu'à suivre le match. Enfin, revenons à nos moutons. Nos gaillards s'enhardissent de plus en plus et, sur une énième perte de balle eupenoise, Alhoul file vers le goal et fait une passe judicieuse à Gumgombe (je ne sais pas si c'est bien écrit mais en tout cas je ne sais dire son nom non plus) qui ne se fait pas prier pour marquer et nous ramener à égalité. Quelle joie!! L'impensable est arrivé. Néanmoins nous aurions pu l'emporter si l'occasion qui suivit n'avait pas été galvaudée par El Banouhi. Il se retrouva seul face au gardien adverse mais canonna au-dessus du goal. Dommage. Un hold-up parfait n'aurait pas été pour nous déplaire. La fin de rencontre fut chaude. Notre grand rectangle fut assiégé par Eupen et l'arbitre. Ce dernier leur accordera tout de même près de 10 minutes d'extra-time, excusez du peu !!! Mais rien n'y fit. 1-1 score final ou plus précisément " Eüpen einz,Brüsel einz ".

Nous quittons le stade mais, encore sous l'euphorie du point pris, nous décidons de visiter un petit café local sis non loin du stade. Là nous découvrons avec joie et soif une bière de la région sous le nom d'Eüpener Bier. Excellente. A conseiller. Après 3 tournées, nous décidons de rentrer car la route est encore longue. Conclusion : à tous ceux qui se demandent pourquoi aller en déplacement, je répondrai que peu importe les résultats de l'équipe, l'ambiance et la bonne humeur sont souvent au rendez-vous. Eupen est vraiment un déplacement sympa, je le recommande.

(Texte de Kriske, Photos copyright de www.as-eupen.be)