ROYAL GEANTS ATHOIS - FC BLEID MOLENBEEK

3 - 0

(23) Di 10/02/2013 / GEANTS ATHOIS - FC BLEID MOLENBEEK 3-0.

Hatefi, El Boubsi (80' Mununga), Alageyik, Sikumoya Koy, Seddoh (64' Del Molino), George, Triantafillidis, Yalic, Mc Mahon (46' Diansangu), F.Tuta, C.Tuta.

CJ : Sikumoya Koy, George, Mc Mahon, Triantafillidis. / Arbitre : Vanlommel. / Assistance : 300. / Classement : 19è.

3' Cremers (1-0), 46' Sonkey (2-0), 80' Del Molino (csc) (3-0).

Vu que je n'étais pas l'auteur désigné pour cette review, va vraiment falloir que je replonge loin dans les abysses de ma mémoire afin de vous pondre une petite bafouille, ce serait trop con d'avoir un trou béant dans ce listing. On se déplaçait donc chez les Géants Athois pour un véritable match à 6 points, sans doute une de nos toutes dernières chances de survie en D3. De plus, le noyau regorgeait de points d'interrogation avec les blessures de George, Triantafillidis, Yalic et Haïdara, autant dire que ça ne démarrait pas sous les meilleurs auspices… Arrivés au stade avec Christian, nous patientâmes quelques minutes afin d'obtenir les toutes dernières invitations (avec le recul, ce fut un bon choix car payer pour ça… !). Calfeutrés derrière les grilles d'entrée, on espionne l'échauffement et, ouf, les blessés sont finalement tous là mis à part Sherif, c'est déjà ça.

Petite babaille avec les spotters (à nouveau plus en nombre que nous vu que nous sommes catalogués " à risque ", quelle rigolade !) et direction leur magnifique buvette vitrée d'où on voit excellemment bien tout le terrain. Désagréable surprise, mis à part nos dirigeants, on ne dénombrait que Didier, Pierrot, Zizou, Christian, Tony et moi, ça se réduit de plus en plus au fur et à mesure des semaines, ça doit sûrement être ça l'effet de serre ! Que plus personne n'y croie, soit, mais de là à boycotter, c'est franchement minable, ne venez donc plus jamais pleurnicher le non retour du RWDM, vous l'avez largement cautionné, voire enterré ! Tout ça ne doit sûrement pas consolider Michel et Patricia dans leur folle conquête du Graal qu'ils se sont imposés avec leurs deniers propres. Je parie que s'ils avaient su cela anticipativement…

On quitte la buvette pour aller s'asseoir dans leur petite tribune bétonnée où l'ambiance est excellente avec les locaux dont l'accent mi-chti mi-picard à couper au couteau fut savoureux. L'arbitre venait de lâcher les fauves dans l'arène depuis 120 secondes que Cremers débordait bien trop facilement un El Boubsi (qui fera un match apocalyptiquement catastrophique comme jamais) et tenta un shot à la puissance d'un lémurien, mais le cuir viola bien entendu nos filets via le poteau, et hop 1-0 et un départ à nouveau complètement loupé ! On eut beau monopoliser le cuir durant tout le reste du match, l'impossibilité criarde de se créer la moindre occasion ne nous lâcha à nouveau pas, à se demander franchement si tous les joueurs le veulent encore. Croyez-moi, pour avoir assisté à " ça ", je doute très fort qu'ils soient encore plus de 4-5 à en vouloir, quelle différence avec un George qui presta courageusement avec une entorse !

On regagna la buvette défaits, on dut bien se consoler en Jupiler, on regarda un peu la téloche qui diffusait un Standard-Mons insipide et on rejoignit notre emplacement en se disant que ça ne pourrait plus être pire… ben si, comme d'hab, on rejouait à peine depuis 2 minutes qu'on prenait le second but. Faudra vraiment expliquer à ces " joueurs " que le match commence de suite, qu'il n'y a pas de temps morts obligatoires dans les premières minutes ni no man's land dans notre rectangle, m***e !!! C'en était trop pour Zizou et moi, on quitta cette tribune pour re-rejoindre cette accueillante buvette que nous n'aurions même pas dû quitter (et que Pierrot et Didier n'avaient d'ailleurs à raison pas quittée eux !). Les tournées s'amoncelèrent et Pierrot, en fan de carnaval, nous fit un savoureux défilé de masques les plus épiques (ah si tous les commissaires pouvaient lui ressembler !), ce qui nous valut les bonnes grâces houblonnées de quelques locaux. On but bien entendu le calice jusqu'à la lie en encaissant un troisième but tout en récoltant une kyrielle de bristols jaunes dont deux synonymes de suspension contre Dender pour les combattifs George et Triantafillidis… dire que c'était deux des seuls à se battre, ça va encore être beau !

La mine déconfite de Mich à la buvette en disait également long sur son désespoir. A la place de certains joueurs, je me cacherais dans une grotte au fin fond de l'Afghanistan, je serais honteux d'ainsi ristourner à ce saint homme tout ce qu'il a fait pour eux, pour qu'ils aient un job, un club, un grand projet et une bonne ambiance… et ils sont en train d'annihiler toutes nos espérances ! OK, nous allons génétiquement plus au foot pour voir les potes que du foot académique (sinon on aurait supporté un autre club que le RWDM), mais si en plus on fait fuir les supporters, pourquoi encore venir franchement ? Il suffisait de voir la rage de David et Vince après le match pour comprendre à demi-mots que, eux aussi, pensent comme nous au sabotage de certains, ou du moins à leur non implication criarde ! Et pourtant en face, ça ressemblait bien plus à des bourrins qu'à des géants ! C'est franchement la queue en berne qu'on quitta ce petit stade sympathique… l'assistance va être Weight Watchers au Petit Heysel next sunday, ça c'est sûr, même si Vince sera en tribunes avec nous !

(Texte de Zob, Photos de Zizou)