EENDRACHT ALOST - FC BRUSSELS

2 - 1

(31) Di 07/04/2013 / EENDRACHT ALOST - FC BRUSSELS 2-1.

Van den Eynde, Bilgic, Vergerolle, Eyenga Lokilo, Renaut, Bonnes, Nagayama, Virgone (87' Nicaise), Cherkaoui, G.Cabeke (85' Nollevaux), Tonini (50' Baguette).

CJ : Bilgic, Cherkaoui. / Arbitre : Bylois. / Assistance : 500. / Classement : 15è.

42' Vandewalle (1-0), 59' Bonnes (1-1), 84' Di Gregorio (2-1).

Quel beau dimanche pour se rendre dans le pays de l'oignon. Nous avons même un invité de marque : le soleil !! Tout est donc réuni pour assister à une rencontre de football qui devrait nous mener à notre sacro-saint maintien dans l'antichambre de l'élite. Vu que le déplacement est très court, nous voilà ¾ d'heure trop tôt à Alost. Il fut dès lors décidé de dénicher un petit troquet local. Ce sera Le Lion d'Or. Petit établissement fort sympathique mais qui s'avèrera un repère de supporters adverses. Après quelques instants tendus, notre Luc national fut reconnu par des supporters Alostois qui précédemment étaient Strombeekois. La glace fut brisée, les rires et moqueries sur notre situation sportive et surtout extra-sportive furent légion. Comment voulez-vous qu'il en soit autrement? De Dubaï à Molenbeek en passant par Ternat, force est de reconnaître qu'on joue dans une fameuse pièce de théâtre.

Toutefois notre cœur de supporter nous rappelle qu'il est l'heure d'aller soutenir nos couleurs. Nous entrons dans une tribune où, à nouveau, nous ne sommes pas très nombreux. 15h, les joueurs montent sur le terrain et… nous constatons avec consternation que l'équipe est composée en majorité de jeunes et de quelques joueurs blessés. Sous les perches notre Van den Eynde et comme remplaçant… Baguette… oui, oui, vous avez bien lu, notre gardien se retrouve remplaçant mais pas en tant que gardien mais bien en tant que joueur de champ. Décidément il se passe toujours quelque chose à Molenbeek. Allez revenons au match, nos adversaires du jour se ruent vers notre but et notre gardien fait son boulot comme il se doit. A la demi-heure de jeu Cabeke obtient la plus belle occasion de la première mi-temps. Sur une passe de Virgone, Geoffrey décoche un tir à l'entrée du grand rectangle qui finira quelques centimètres à côté de la cage Alostoise. Par la suite, ce ne fut qu'un match médiocre de part et d'autres. Seulement ce qui nous pendait au nez arriva, suite à une situation confuse les oignons nous plantent une première rose.

C'est la pause et il est grand temps de rafraîchir nos gosiers secs de déception. La mi-temps nous sert d'exutoire et tout le monde y va, à raison de sa petite critique sur les derniers évènements extra-sportifs. Pas le temps de vider son sac que le match reprend. A ce moment, comme un signe du ciel, Tonini se blesse grièvement. C'est dommage pour lui mais jusque là il était très mauvais pour ne pas dire plus. Il fut donc remplacé par Baguette… avant-centre ! A partir de ce moment-là notre équipe fut comme transformée. A peine 15 min en 2ème mi-temps et l'inespéré se produisit : 1-1, par ce que je croyais être Baguette mais non, notre Bonnes nous rend l'espoir. L'assist, lui, fut bien de notre ex-gardien. Toutefois le reste du match ne se résuma plus qu'en assauts à répétition d'Alost sur notre pauvre Van den Eynde. La fatigue aidant les oignons maquèrent hélas le but de la victoire à quelques six minutes du terme.

Malgré la piètre prestation, je ne peux pas dire que nous avons été volés. Par contre, l'attitude positive de nos joueurs sur le terrain nous a quand même mis du baume au cœur. Une fois le match fini nous nous sommes rendus au centre ville pour y déguster quelques bonnes mousses bien fraîches. Hélas la clientèle présente nous fut particulièrement hostile. D'une manière incompréhensible, notre Christophe se fit allumer par un local. Mais bon, nous en sommes restés là. Pour la petite histoire, même notre Jean d'Alost (Bart pour les incultes) n'avait nullement apprécié la réaction virulente de ce pilier de comptoir qui sans nul doute devait être membre de la NV-A (ou du Vlaams Belang). Bref un trou du cul comme on en voit heureusement peu sur une saison de foot. En conclusion et pour reparler ballon rond, cette défaite nous contraint samedi prochain à gagner contre Dessel ou ça sentira méchamment la D3.

(Texte de Kriske, Photos de Sébastien Sterpigny)