WESTERLO - RWDM BRUSSELS

1 - 0

(23) Sa 25/01/2014 / WESTERLO - RWDM BRUSSELS 1-0.

Sourzac, N'Diaye, Labor, Kéré, Zec, Nicaise, Nollevaux (83' Bouyfoulkitne), Bilgic (75' Tonini), Lkoutbi, Seoudi, Gounongbe.

CJ : Nicaise, Gounongbe. / Arbitre : Virant. / Capt : Nollevaux (83' Nicaise). / Assistance : 3000. / Classement : 7è.

63' Van Tornhout (1-0).

C'est avec un bus très bien garni (51 personnes) que nous prenons la route, direction les lointaines contrées campinoises. En ce qui concerne le trajet rien à signaler. Ah si, les 10 bacs de bières chargés à bord au départ de Molenbeek survivront à peine le chemin "aller". C'est vous dire si l'ambiance était au beau fixe et si les chants s'entonnaient à tue-tête dans notre car devenu l'espace d'un instant le plus grand karaoké footballistique. Arrivés sur place, quel n'est pas (une fois n'est pas coutume) notre étonnement au moment de constater que nous devons attendre car les guichets sont en rupture de tickets. Oui, oui, plus de tickets, à croire que nous sommes 10 000. Nous prenons place en tribune et quelques instants plus tard nos valeureux guerriers montent sur la pelouse. Le premier quart d'heure est un simple round d'observation durant lequel Westerlo met le nez un peu plus souvent à la fenêtre. Sans plus. Passé ces 15 minutes, les campinois s'enhardissent et notre Sourzac multiplie les sorties à propos et les très bons arrêts. Nous comprenons aisément que la tactique rouge et noir sera de jouer le contre meurtrier. Malgré tout, l'équipe est bien en place et ne laisse que peu de solutions à nos adversaires du jour. Notre maître à jouer Seoudi est dans une forme superbe. Lktoubi déborde sur son flanc tant et plus, Zec par contre fait ce qu'il peut, pas ce qu'il veut. Mais bon, il joue avec un cœur gros comme ça et ça réchauffe nos âmes de supporters malgré tout. Du 3ème quart d'heure jusqu'au dernier quart d'heure, on assistera à un match "attaque -défense". Tantôt Westerlo est sur le point de marquer, tantôt le RWDM semble prêt à ouvrir le score. De mémoire de supporter, pareil match aussi indécis, et en plus contre le premier du classement, n'avait plus été vu depuis bien longtemps. Et alors que l'attaquant local semble s'éteindre en vendant son âme au Quick, il nous trucide d'un petit solo dans notre rectangle et donne à son comparse le 1-0 sur un plateau d'argent. Allez, soyons bon prince et avouons que ce n'était pas immérité. Néanmoins notre trainer fait 2 changements. Notre numéro 9 au nom imprononçable (Boulfyt....) et Tonini. Ce dernier n'est pas mon ami mais force est de constater qu'il fera un excellent remplacement (pour une fois!!).

Nous voilà donc corps et âme jetés vers l'avant. Et alors que Nicaise (je crois) intercepte une mauvaise passe campinoise, se lance tête baissée vers l'attaque, nos yeux pétillent, il se fait sécher par l'arrière les 2 jambes tendues du joueur de Westerlo. Le tout sous le regard de l'arbitre. Il sifflera la faute mais ne sortira aucun carton. TACKLE JAMBE TENDUE PAR L'ARRIERE = RIEN, NADA. Enfin il est juste qu'il existe un règlement de foot pour les clubs flamands et un pour les autres clubs. Rien que pour cette unique raison, et pour ma part, le Standard a raison d'attaquer ce genre de joueur et son club en justice. Si je ne suis pas contre l'idée de la faute nécessaire pour éviter une contre-attaque meurtrière, il existe selon moi 100 000 manières différentes de l'exécuter sans mettre l'intégrité physique de son adversaire en jeu. Ca économise aussi l'achat de loupe ou de lunettes à triple foyer pour le corps (malade) arbitral. Après cette grosse frayeur, notre équipe repart plus transcendée que jamais vers le goal campinois. Les occasions se succèdent mais le portier de Westerlo veille aux grains. Tout à coup une passe tranchante arrive dans les pieds de Gounongbe, il est face au keeper et......il shoote la balle au-dessus du goal. Tedjûûû !!!! On croyait dur comme fer à cette égalisation. Mais bon... Nos valeureux molenbeekois ont été applaudis et salués comme il se doit après le match. Ils le méritaient amplement. En nous dirigeant vers notre bus, nous avons été allumés comme il se doit par les supporters locaux. Chants et gestes agressifs envers nous. A la base, rien de bien extraordinaire. Ce qui me semble le plus révoltant, c'est le temps de réaction pour faire cesser les provocations adverses. Si nous devions par malheur nous comporter de la sorte, les IDS tomberaient comme s'il pleuvait. La deuxième chose, c'est le comportement des stewards locaux, j'en ai vu féliciter voire même encourager des supporters de Westerlo à avoir des comportements totalement inappropriés. Mais visiblement, et tout comme pour l'arbitrage du RWDM, il existe un règlement pour les supporters flamands et un règlement pour les supporters du RWDM.

(Textes de Kriske Mees et Photos du site officiel de Westerlo)