RWDM BRUSSELS - MOUSCRON PERUWELZ

1 - 2

(32) Sa 12/04/2014 / RWDM BRUSSELS - MOUSCRON-PERUWELZ 1-2.

Sourzac, N'Diaye, Labor, Kéré, Corbino (66' Nicaise), Ekamba (66' Doudouh), Habarugira, Nollevaux, Cabeke, Bouyfoulkitne (80' Bilgic), Gounongbe.

CJ : Nollevaux, Kéré, Bouyfoulkitne. / Arbitre : Brinckman. / Capt : Nollevaux. / Assistance : 700. / Classement : 8è.

17' Gounongbe (1-0), 29' Diaby (1-1), 61' Boli (1-2).

C'est le printemps. Les petits oiseaux chantent, la sève monte dans les arbres, les journées se rallongent et, comme chaque année, les problèmes de licence ressurgissent. Au mois d'avril au Stade Machtens, on parle pognon, trous à combler, dettes exigibles, salaires impayés et investisseur à trouver au plus vite, ou sinon c'est la cata. Par rapport aux dernières saisons, toutefois, un petit changement, pas de problèmes de maintien. Notre équipe, dans des conditions difficiles (et c'est peu dire) nous a offert une belle saison. Notre classement démontre que sportivement le noyau tient bien la route. Quand on pense que les joueurs n'ont pas encore été payés en 2014, chapeau Messieurs ! Imaginez- vous sans la moindre rentrée financière pendant plus de 3 mois, et malgré tout ils ont encore continué à très bien prester. Je n'arrive toujours pas à comprendre comment le comité d'une équipe professionnelle propose des contrats - y a pas que chez nous - en sachant très bien qu'elle ne pourra jamais les honorer. Cela me dépasse. C'est sans doute pour ça que je ne suis pas un homme d'affaires. Dommage car on en cherche un à la rue Malis. Il devrait pouvoir débourser 400.000 euros tout en sachant dès le départ qu'il n'aura rien à dire puisqu'on a déjà prévenu que sa position serait d'être aux cotés de JV. Une perspective qui devrait plaire à grand monde, on se bouscule déjà… Mais sans vouloir trop accabler la direction du RWDM, car d'autres le font beaucoup mieux que moi, les conditions ne sont pas faciles. Pas trop de public, pas assez de sponsors, une situation financière difficile depuis plus de 30 ans. J'en arrive à me demander si une équipe semi-pro, voire amateur, en D3 ne serait pas la meilleure solution pour la survie du club. Ce n'est évidemment qu'un avis personnel.

Mais figurez-vous qu'il y avait aussi du foot ce samedi soir. Notre adversaire du soir a pour nom Mouscron-Péruwelz. Chaque fois que je vois cette équipe, je ne peux m'empêcher de penser à l'ancien président de l'Excelsior Mouscron, Jean-Claude Detremmerie, qui voulait faire de son club, la plus grande équipe de Wallonie. Un soutien populaire très limité suivi d'une gestion financière des plus folkloriques conduira le club à la radiation et lui à la pension. Repris par le Losc, le staff et la grande majorité des joueurs proviennent de l'Hexagone. On peut être contre le principe, mails ils sont 3ème au classement et, eux, ils l'ont la licence. Le match aller fut la meilleure surprise de la saison. Malgré une légère domination des hennuyers, on tenait bien le nul quand, à quelques minutes de la fin, une rapide contre-attaque terminée par une splendide semi-volée de Bouyfoulktine nous offrit les 3 points et le but de l'année.

Le retour s'apparente pour nous à un match de fin de saison, tandis que nos adversaires ont besoin des 3 points pour assurer leur participation au tour final. Peu de monde en nos rangs. Beaucoup d'habitués avaient visiblement d'autres occupations. Les visiteurs étaient une petite centaine. Pas la folle ambiance donc. Le début de rencontre est équilibré. On fait jeu égal au milieu de terrain et, sur notre première incursion offensive, Gounongbe transperce la défense adverse et ouvre le score. Joie de courte durée car quelques minutes après, Diaby perfore tout notre flanc droit et d'un tir croisé égalise. On notera encore un bel envoi de Séoudi en fin de première mi-temps. A l'heure de jeu un corner du même Diaby permet à Boli - pas Basile car lui fait des pronos maintenant - de devancer Sourzac au milieu d'une défense bien statique il est vrai. Voilà le match était plié. Nos joueurs n'avaient plus le dash pour essayer de revenir au score et Mouscron savait bien garder la possession du ballon. Oukidja, le gardien adverse, s'est fait de nouveaux copains. A chaque coup de pied de but, il demandait au ramasseur de balle de changer de ballon, histoire de gagner un peu de temps. Ce qui provoqua l'ire du public molenbeekois. Petit match de fin de saison, ce qui n'empêcha pas certains, dont moi, de faire une très bonne 3eme mi-temps. Il faut en profiter tant qu'il en est encore temps. Bientôt les vacances. Espérons qu'elles ne soient pas définitives… Dimanche c'est à Eupen que ca se passe. Départ du car scolaire à midi pour le dernier déplacement de la saison. A très bientôt… j'espère.

(Textes de Alain "Speedy", Photos de Sébastien Sterpigny)