ROYAL LEOPOLD FC - RWDM

0 - 4

(3) Di 13/09/2015 / ROYAL LEOPOLD FC - RWDM 0-4.

Kempeneer, Rivituso, De Troetsel, Ahipo Zahui, Bossio, De Pever, Nollevaux (77' Michel), Kalulika (79' Black), Chririshungu (51' Makengo), Diansangu, Coulibaly.

CJ : De Pever. / Arbitre : Alexis. / Capt : Nollevaux (77' De Troetsel). / Assistance : 1500. / Classement : 3ème.

33' Chirishungu (0-1), 53' Diansangu (0-2), 65' Kalulika (0-3), 90' Diansangu (pen) (0-4).

Après la défaite indiscutable de la semaine précédente à Duffel, c'est un nouveau déplacement qui nous attendait, dans un endroit bien connu de beaucoup : le Stade Fallon à Woluwé Saint-Lambert. Mais aujourd'hui, ce stade qui fait partie intégrante de la grande histoire du RWDM n'est plus occupé par l'ancien White Star, celui de Michel Farin, qui avait réussi à monter les échelons du football belge jusqu'en D2. Hélas pour lui, la folie des grandeurs et le passage au professionnalisme qui en découla eurent raison de son projet et la suite vous la connaissez : vente du club au pire des requins ayant frayé dans les eaux pourtant déjà bien troubles du football belge, départ de Woluwé où l'on ne veut plus entendre parler de l'individu en question et occupation de notre stade Machtens.

Résultat des courses, la commune de WSL se retrouvait sans club évoluant en séries nationales. C'est là que le Léopold entra dans la danse. Malgré un passage d'une saison… au Stade Fallon dans les années 60, le vieux club cher au président Maricq jouait à Uccle depuis presque toujours, loin de Woluwé donc. Il n'en fallut pas plus pour que WSL n'attire le Léopold au Fallon et voilà comment l'équipe première quitta le complexe de la Chaussée de Neerstalle (où trônait jusqu'il y a quelques années une magnifique tribune en bois, aujourd'hui remplacée par un brol moderne sans intérêt). Le Léopold est souvent oublié lorsque l'on évoque les clubs Bruxellois mythiques. Pourtant, il porte fièrement le numéro matricule 5, ce qui en fait le deuxième club bruxellois après le 2 de notre Daring. Fondé en 1893, il fut vice-champion de Belgique en en 1902 en quitta définitivement la première division en 1914 et ensuite de sombrer assez rapidement dans les divisions inférieures. Au cours de sa longue existence, le club fusionna à plusieurs reprises, avec d'autres clubs bruxellois historiques, Uccle Sports et La Forestoise.

Ces performances modestes expliquent sans aucun doute le manque de soutien populaire, et depuis le déménagement à Woluwé, c'est encore pire. Je ne pense pas que ce club possède encore ses propres supporters, encore un point commun avec le White Star. Pourtant ce club est indéniablement plus sympathique, enfin quoi que… Le RWDM aurait souhaité inverser la rencontre et la jouer au Stade Machtens. Mais le Léopold, bien conscient que la venue massive de nos fans remplirait joliment ses caisses, refusa sous un prétexte futile. Rétrospectivement, c'est probablement mieux comme cela, au vu des derniers coups bas perpétrés par qui vous savez.

Pour ce derby inédit donc (les deux clubs ne se sont jamais rencontrés), l'écrasante majorité des spectateurs était constitué de supporters molenbeekois. Seuls quelques jeunes joueurs du Léopold supportaient les locaux. Derby peut-être mais un match au Stade Fallon n'est jamais agréable. Premièrement le seul bistrot situé aux alentours du stade a fermé ses portes, les tribunes provisoires (enfin pas tellement car cela fait quelques années qu'elles sont là) font peine à voir et sont surtout tout ce qu'il y a de plus désagréable pour y suivre un match. C'est bien simple on dirait des cages à lapins. Et last but not least, l'organisation plus que lamentable de la buvette côté visiteurs. Deux préposés dont l'un qui faisait preuve d'une mauvaise volonté évidente pour que cela se passe un petit peu mieux, une seule pompe à bière qui fonctionnait et encore la dite bière était presque imbuvable, sans oublier qu'il y avait plus de mousse que de liquide. Quel contraste avec l'efficacité des gens de Duffel la semaine précédente. Si le Léopold se frotta certainement les mains avec nos 1500 fans (selon certains, moi je pense que l'on étant grand max 1200) qui passèrent par la case guichet, ils ont indéniablement loupé une occasion de se faire une grosse recette buvette. Carton jaune.

Sur le terrain, le match débuta de façon équilibrée, avec une équipe du Léopold assez agressive surtout dans le chef de leur attaquant, un espèce de grand escogriffe à l'ignoble look de hipster avec sa vilaine barbe. Il aurait sans aucun doute plus sa place sur les gradins du Parc Duden avec ses amis au look semblable que sur un terrain de foot. Heureusement il s'éteignit dans l'anonymat au fil du match, anonymat à l'image de sa carrière probablement. Il était pourtant clair que lorsque notre premier but tomberait, l'affaire serait quasiment entendue. Et c'est ce qui arriva à la 33ème minute lorsque notre nouvel attaquant prêté par nos amis (pour beaucoup chez nous, de plus en plus) d'Anderlecht, Elis Koulibaly, réalisa un superbe effort personnel pour servir idéalement Daan De Pever, dont le centre parfait trouva la tête de Rudy Chirishungu (de retour de blessure) pour le 0-1. La suite se résuma à une domination molenbeekoise malgré quelques réactions locales et lorsque Diansangu fit 0-2 juste après la mi-temps, à nouveau sur un superbe service de Koulibaly, l'affaire était pliée. Ensuite Kaliluka fit 0-3 et dans les dernières minutes, Diansangu, en deux temps, fixa le score final à 0-4. La seule fausse note sportive de cette après-midi fut la ridicule discussion entre plusieurs joueurs afin de pouvoir tirer le penalty. Le principal " coupable " (le mot est fort OK) était Koulibaly qui estimait sans doute que sa prestation excellente méritait un but. Perso je pense que si Danny Ost désigne quelqu'un pour tirer un penalty, eh bien il faut s'en tenir à sa décision.

L'après-match se déroula à La Rotonde, seul endroit digne de ce nom pour s'abreuver, avec la présence de beaucoup de nos joueurs et d'une de nos légendes, Patrick Thairet, le recordman absolu de matches joués pour le RWDM. Sans oublier un show improvisé de l'ineffable Tony Pinball Jackson qui nous exécuta son numéro préféré, sel à l'appui. Ce week-end, nous fûmes privés de match suite à l'annuelle absurde journée sans voiture chère aux bobos et qui prive chaque année les amateurs de foot bruxellois de leur match du dimanche. Sans compter que l'UB refusa l'inversion de la rencontre à Halle le samedi soir. Par contre samedi prochain, nouveau déplacement chez un ténor de la série, le mythique Olympic (et PAS Olympique) de Charleroi, qui impressionne tout comme Duffel en ce début de saison. Soyez nombreux pour soutenir nos couleurs dans ce vieux stade Old School de La Neuville (hélas récemment défiguré par la suppression d'une des tribunes debout) pour une affiche qui fleure bon la nostalgie. Le dernier affrontement en championnat entre les deux clubs date de 1975… l'année de notre titre. BE THERE !

(Texte de Stéphane "Zizou" Lievens & Photos de Michel Oosters)