RCSC CHATELET - RWDM

2 - 1

(6) Di 11/10/2015 / RCSC CHATELET - RWDM 2-1.

Kempeneer, El Ouahidi, De Troetsel, Michel, Bossio, Serville (57' Ponce Vasquez), Nollevaux, De Pever (87' Ahipo Zahui), Diansangu, Black (71' Kalulika), Koulibaly.

CJ : Nollevaux, Serville, Black. / Arbitre : Lamboray. / Capt : Nollevaux. / Assistance : 900. / Classement : 9ème.

41' De Pever (0-1), 50' Sbaa (1-1), 93' Sbaa (2-1).

Par où commencer cette semaine fertile en émotions diverses ? Je propose de l'attaquer dans l'ordre chronologique. Dimanche, le RWDM nous proposait un dimanche à la campagne. Depuis de nombreuses années, je parcours le pays dans toutes les directions, mais jamais je n'avais mis un pied à Chatelet, commune dont j'avais déjà entendu parler grâce à son équipe de mini-foot qui tutoya les sommets de la D1 avant de fusionner avec Charleroi 21. Certains grands globe-trotters du paysage footballistisque m'affirmaient que c'était le seul stade de la série qu'ils n'avaient jamais visité. Stade… c'est un bien grand mot. Un terrain avec une petite tribune de 20 mètres de long (style Waterloo) avec un parking visiteur à coté du terrain d'entraînement. Le plus comique restait cependant à venir. Un guichet à ciel ouvert composé de 2 tables entourées de 4 grilles heras ou l'on devait passer sa main par le trou du grillage pour tendre son billet afin de recevoir son ticket, et une " buvette " dont le stock était entreposé dans une camionnette, les 2 portes arrières grandes ouvertes, qui servait de comptoir. Spécial et unique, mais contrairement à L'Olympic, un accueil avec le sourire et sous un ciel bleu. Le match débute et ma première impression est que ce ne sera pas facile car les visités jouent pas mal du tout. Après quelques minutes, Koulibaly se voit refuser un but pour un hors-jeu que même le plus partial des supporters ne discute pas tant il est flagrant. Rencontre très équilibrée jusqu'à la 41eme min où une belle action sur le flanc droit suivie d'un centre parfait permet à Daan De Pever d'ajuster une magnifique tète croisée. 0/1 juste avant la mi-temps, c'est parfait !

La deuxième mi-temps est d'un tout autre tonneau. Largement dominés, nous subissons le jeu et concédons une pluie de corners. L'un d'entre eux est prolongé d'une tète plongeante dans nos filets par Sbaa, un excellent joueur au demeurant. 90eme minute, je me dis que ce sera le premier nul de la saison. 92eme Kempeneer va s'emparer du cuir mais pour une raison inexplicable Zahui arrive avant et dégage en touche sous le regard furieux de Dany The Coach. Rentrée pour les Hennuyers. Il va siffler bordel. Longue touche, le ballon atterrit dans le rectangle et d'un tir en cloche qui trouve la lucarne Sbaa nous crucifie. Frustrant d'encaisser dans le temps additionnel, même s'il faut bien reconnaitre que la victoire des locaux n'est pas vraiment volée. Le bilan actuel est de 3 victoires/ 3 défaites. On ne va pas le cacher, on s'attendait à beaucoup mieux.

Pour les pessimistes, notre défense est nulle - surtout dans le jeu aérien -, se créer une occasion de but est vraiment dur et on n'a battu que des équipes mal placées. Pour les optimistes, le milieu de terrain essaye toujours de construire, on s'est déjà déplacé chez les 3 premiers en ne jouant qu'une rencontre à domicile et que, suite à notre calendrier chamboulé, notre équipe manque de rythme par rapport aux adversaires. Je suis personnellement surpris du bon niveau de la Promotion et ne vois pas tellement de différence avec la D2 que j'ai suivie durant de -trop - nombreuses saisons.

Retour en car au bercail et arrivée au bld Mettewie, il faut le voir pour le croire, nous sommes pris dans un petit embouteillage. Incroyable, il y avait tellement de monde au rws que 90 min après le coup de sifflet final les derniers ont du mal à se frayer un chemin pour renter chez eux ? Rassurez-vous, il n'en n'est rien. Si les rues autour du stade sont noires de monde c'est que l'Empereur Bikossa organisait un match international entre les lions indomptables du Cameroun et les super eagles du Nigeria dans un stade Machtens - dixit La Capitale- vivant comme il a rarement pu l'être ces dernières saisons. Le journaliste, Aissa Amkouy, semble bien connaitre le foot Molenbeekois. Nous pouvons lui promettre que samedi soir les petits molenbeekois mettront 1000 X plus d'ambiance que tous les Camerounais et Nigériens réunis. Quoi un match d'une autre équipe que le " grand rws Bruxelles " au Stade Machtens, comment est-ce possible ? Ils vont abimer la pelouse. Il y a 32 équipes pro en Belgique et pas une ne prête son terrain à une autre équipe d'amateurs (voir interview surréaliste de JB sur Télé Bruxelles), une tasse c'est une tasse et pas un verre. A propos de verre les gars, ceux qui ont rdv samedi à 13h à l'ouest ou à l'est de Bruxelles, commencez mollo. Ce serait vraiment trop bête de rater le premier match du RWDM depuis 13 ans suite à un abus trop précoce d'eau jaune. La partie se terminant vers 20h45 on aura largement le temps de se réhydrater après en faisant trembler les murs du socio, comme à l'époque, n'en déplaise à certains ! Lundi, on apprend que la commune résilie le contrat du RWS portant sur l'occupation du Stade Machtens. Une saga comprenant autant d'épisodes que Top Models, les Feux de l'Amour et des Jours et des Vies réunis. Et ce n'est pas encore fini… Pour nous, samedi, ce sera Plus Belle la Vie. Mardi, les Diables Rouges battent Israël et prennent le premier rang mondial du classement de la Fifa. On ne peut que féliciter nos joueurs et le coach qui ramasse pourtant plein de critiques malgré des résultats exceptionnels.

Petit coup de gueule : j'apprends avec horreur et stupéfaction (et pas via notre club) que notre prochain déplacement à Charleroi-Fleurus qui joue à Couillet - pas simple non plus ce bazar - se jouera samedi 24/10 à 14h30 !!! Samedi 14h30 ça c'est vraiment un horaire de merde. Mais comment est-ce possible ?… En attendant, faisons tous en sorte que ce samedi 17 octobre 2015 soit la grande fête du RWDM que l'on attend tous et qu'elle laisse dans nos mémoires un souvenir indélébile. PS : s'il faut faire un peu de file à l'entrée ou au bar n'oubliez que ce sera leur première, un peu d'indulgence donc. VIVEMENT SAMEDI ! MP : John, les Empereurs finissent souvent mal…

(Texte de Alain "Speedy" & Photos de Michel Oosters)